Partagez | 
 

 Matter of Survival [pv Hawk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Matter of Survival [pv Hawk]   Ven 11 Nov - 18:25


Matter of Survival



Planquée derrière un poteau, elle attendait que le duo disparaisse de la rue où elle était. Ça devenait de plus en plus dure et éprouvant. Trois semaines ici et elle se sentait à bout de nerfs. Oui elle avait tué ce môme mais franchement.... Les gens ici étaient milles fois pire qu'elle.
Ce pays, cette planète, ce lieu, ce monde... Qu'importe où elle était et la taille que ça faisait, ce fameux « Hell », elle n'était pas faite pour. La terreur qu'elle avait ressenti le premier jour avait disparu. Elle avait compris, six jours « calmes », un jour d'enfer et de guerre générale.

Par chance elle avait pu parler à ce vieux gars, un type solitaire, qui avait accepté de lui expliquer rapidement ce qui se passait ici. Vraiment, au début elle ne voulait pas prendre part à tout ça. Elle n'en avait rien à faire de leurs histoires, tout ce qui lui importait c'était de trouver un ptit coin tranquille, se reposer et trouver une sortie... Même si l'autre jure que y'en a pas.
Pourtant il a fallu se rendre à l'évidence : il faut trouver à manger et pour ça il faut sortir, au risque de tomber sur des gens pour le moins antipathique. Trois fois elle s'était retrouvée au milieu d'une espèce de fusillade avec des malades qui semblaient vouloir qu'une chose : la faire crever sur place.

Durant ses trois semaines, elle avait cherché un moyen de survivre, jusqu'à finir par se rendre à l'évidence. Seule ici, elle était morte. Elle n'avait pas le niveau. Il lui fallait une protection. Les solitaires étaient pas de plus causant... Les Black Engine ? Pas moyen, ils ressemblaient trop à des connards plein de pouvoir. Les Devil Race.... Ils étaient à l'autre bout de la ville, mais elle devait trouver comment les contacter. Elle ne se déplaçait qu'au moment où le jour baissait : elle se sentait trop à découvert de jour, mais la nuit elle n'y voyait pas assez. Elle profitait donc de la petite heure entre chien et loup. Le peu de provisions qu'elle avait trouvé n'aidait pas. La chose la plus utile qu'elle avait trouvé jusqu'ici c'était une brouette, dans laquelle elle avait placé son sac de voyage remplit de fringues et de produits de beauté... pourquoi est-ce qu'elle n'y avait pas mit de quoi manger, elle s'était posé la question une dizaine de fois, connaissant parfaitement la réponse. Rien de tout ça n'était prévu. Il suffisait de voir les points positifs : elle n'avait pas à porter elle même son sac et... Et il n'y avait pas à se lever pour aller au boulot et... Et c'était tout.

Ça lui avait prit plus de temps mais elle y était arrivée. Ce soir elle rentrait dans le territoire de Devil Race. Elle en avait marre, ses pieds souffraient de la marche, sa tenue était pas assez couverte par rapport au temps. Elle s'était risquée à prendre une douche ce matin dans une maison inconnue. Mais après avoir constaté que la maison d'en face semblait « plutôt agitée » elle avait décidé de plus prend trop de risque, choisir une tenue et en changer régulièrement sembla soudain en faire partie. Elle aurait pu s'arrêter de marcher et chercher une autre tenue dans son sac, mais plus vite elle trouverait des allier, mieux ça irait. Et non, ce n'avait rien à voir avec le fait qu'elle n'avait plus qu'un œuf à manger.

Seulement, l’accueil sur les terres de Devil Race ne fut pas particulièrement des plus chaleureux. Non elle s'attendait pas à des sourires, mais de là à ce qu'ils y est des patrouilles de sécurités qui décide de l'éliminer... Par précaution, elle avait choisit de cacher son sac dans un vieux grenier, en centre ville ce matin. Elle ignorait sur qui elle allait tomber et n'avait pas la moindre envie de devoir partager son luxe à elle, savon, parfum, maquillage. Et vu là où elle avait réussit à le hisser, elle pouvait le laisser là bas quelques jours durant.
Heureusement, car maintenant, elle était planquée derrière son poteau. Une des brigades, pas très causante, ne lui avaient pas vraiment laissé le temps de s'expliquer. Elle retenait son souffle, qu'importe la douleur dans ses poumons, priant pour qu'ils tournent à l'angle sans la voir. Elle avait toujours couru vite et sans ça, elle était certaine qu'elle serait morte dans la poussière depuis plusieurs minutes ; les yeux clos, elle écouta attentivement les bruits de pas pressés. Ils passèrent pas loin et quittèrent la rue où elle se trouvait.
Tisvin n'osa même pas soupirer de soulagement. Baissant les yeux vers sa jambe, elle observa durant deux secondes petit couteau qui s'y trouvait. Elle n'aurai pas du courir avec tout comme elle savait qu'en le retirant elle risquait de provoquer une hémorragie... Mais le temps n'avait pas été à la réflexion qu'en l'inconnu l'avait prit pour cible au lancé de couteau et maintenant... Elle devait bouger.
Regardant ailleurs et mordant ses lèvres, elle posa la main sur la poignée du couteau et le retira de sa jambe d'un coup sec. Et merde, ça saignait. L'artère n'était pas touchée, ça saignait pas assez, mais c'était pas beau à voir. La jeune femme laissa tomber le couteau au sol. Au moins ça robe n'était pas abîmée... Oui c'est ça Vi', continue de chercher le positif, mais la tête te tourne, avoue le.

Partir de cette rue... Trouver quelqu'un qui l'écouterait avant de chercher à la hacher en morceau ; Elle avait juste besoin de leur demander à intégrer leur rang, pourquoi n'écoutaient-ils pas ?
Levant la tête vers le ciel de plus en plus sombre, une idée lui vient. Les toits. Elle allait se déplacer en passant sur les toits. Elle serait plus en sécurité qu'au sol.

Ignorant les lancements douloureux dans sa jambe et son estomac qui se tordait de faim, elle jeta un coup d'oeil dans la rue avant de se diriger vers un gros poteau électrique. Sans difficulté en dehors de sa jambe elle l'escalada, maudissant une nouvelle fois sa tenue et ses chaussures. Sans bruit elle se hissa sur le toit puis repris sa route, un peu moins angoisser. Les toits dans maisons dans cette partie de la ville étaient assez proche pour passer de l'un à l'autre ;

La nuit n'était plus bien loin quand elle aperçu un mouvement un peu plus loin en bas. S’aplatissant, elle observa l'homme qui marchait dans la rue. Elle l'avait déjà vu, la seconde semaine de son arrivée, parmi les gens qui se battaient près d'un bâtiment. Il avait l'air fort. Oui.. ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée. Elle avait besoin de quelqu'un de fort. Oui mais...

Non réfléchi Vi', tu n'as pas grand chose à perdre. L'enfer, tu l'as vécu sur terre. Tu n'as pas grand chose à offrir mais c'est un homme et presque tout les hommes ont leur prix, surtout dans ce genre de lieu peu amical. Tu n'as pas d'arme, tu n'as pas de nourriture, tu sais pas te battre.

Oui sa petite voix avait raison. Si lui il ne l'écoutait pas... De toute façon, elle était déjà dans le pétrin, déjà dans la merde jusqu'au cou. Sa jambe n'aidait pas et les autres n'écoutaient pas. Lui... Peut-être qu'elle pouvait le forcer à l'écouter. Elle devait prendre le risque, ça pouvait être sa dernière chance.

Sans faire un geste, dans un silence complet, elle attendit qu'il passe près du toit où il se trouvait. Bon sang que ça lançait sa jambe et il faisait de plus en plus froid, elle était sûre que l'atmosphère avait du baisser d'une dizaine de degré en moins de quinze minutes.
A l'instant où il passait en dessous d'elle, plaçant toute sa concentration d'en ce coup, elle se laissa tomber du toit, visant à atterrir sur le dos de l'homme. Utilisant tout la force qu'elle pouvait, elle chercha à glisser son bras sous la gorge de l'inconnu, refermant ses jambes autour de sa taille dans un choc douloureux pour elle et sa blessure. Le souffle court, elle eut le temps de laisser échapper quelques mots, sachant que sa vie en dépendait.

« Il faut que tu m'écoutes, je veux parler aux Devil Races ! »



( Tenue )


Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Tisvin le Dim 27 Nov - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Ven 25 Nov - 22:18

Plus de deux ans étaient passés. Deux ans qui avaient semblés deux siècles et à la fois deux semaines. Les jours sur Hell étaient toujours mouvementés, rare étaient les moments de calmes et de repos pour ne pas dire qu’ils étaient inexistants. Ce n’était en soit pas tant différent d’avant. Cette autre vie avant Hell était également très mouvementé mais d’une autre manière.

Deux ans avant, être marié et faire en sorte d’être le parfait mari pour atteindre et se rapprocher principalement du père de la mariée n’avait pas été chose aisée. C’était un combat de chaque jour contre chaque personne de l’entourage. Ne pas être démasqué, facile et habituel sur une courte période, une aussi longue période était un challenge. Réussite ou échec ? La mission était une réussite, la cible était éliminée. Le reste était un échec qui avait été réglé dans le sang. Une victime non désirée, rien de bien important mais toujours déplaisant. Ce sentiment d’échec était le pire que peut connaitre un tueur à gage. Être payé pour tuer et non tuer pour tuer. Ce n’était encore pas aussi simple que ça dans l’esprit du Faucon, lui aimé en plus qu’il y ait quelque chose de plus, quelque chose à sa hauteur, il n’était pas un simple tueur à gage, il se voulait le meilleur qui existait ainsi il désirait les cibles les plus difficiles. Pas forcément les mieux payées, juste celle avec le plus de risque.

Mais tout ça était déjà bien du passé pour le jeune homme. C’était pour lui il y a bien longtemps qu’il avait tué pour de l’argent. Pour tout dire il n’avait jamais vu la couleur d’aucun billet pour avoir réussi à éliminer le père de son ex-femme. Mais qu’importe, ce genre de morceau de papier inutile ne servait à rien dans Hell, il s’en était vite rendu compte. Il n’avait jamais réellement cherché à comprendre comment et encore moins pourquoi il avait atterrit ici. Ces derniers souvenir sur le sol américain était celui de conduire pour fuir l’état où il venait de tuer de sang-froid sa femme sous une pluie torrentielle. Et sans comprendre pourquoi il s’était retrouvé à Hell. Qu’importe, il n’était pas du genre à s’apitoyer. Ici ou ailleurs, il devait simplement trouver le moyen de survivre le plus aisément possible. Son camp fut vite choisit. Entre une certaine liberté et un pouvoir de groupe assez puissant et la laisse et la muselière de Mist, le choix n’avait pas été difficile. Ici ou ailleurs, Hawk ne serait jamais le chien de quelqu’un et surtout pas une personne dont que l’on doit suivre aveuglement. Les capacités de tueur de l’homme avaient été vite acceptées, appréciées et respectées chez les Devil Race, on pouvait même aujourd’hui parler de lui comme un des plus anciens.

Hawk n’était pas non plus des plus commodes, solitaire dans l’âme, sa certaine liberté chez les Devil Race lui avait permis de conserver cet aspect de lui-même. Il effectuait toujours ce qu’il avait à faire en solo et ceci depuis toujours. Simplement plus simple que de devoir avoir quelqu’un à trainer derrière lui. Aujourd’hui par exemple, un intrus avait été repéré sur le camp, intrus indéterminé. Peut-être un loner égaré comme un pauvre Black Engine qui se mordra bientôt les doigts d’avoir passé la frontière des Devils. C’était dans le coin où Hawk a l’habitude de vivre, naturellement c’était donc à lui d’aller faire une ronde. Pas besoin de demander, pas besoin d’acolyte. Juste lui, son arme acquise lors d’un Sunday punch chanceux, l’intrus serait éliminé très rapidement et on n’en parlera plus. Pas bavard pour un sous, le faucon n’avait aucune envie de laisser sa chance à l’ennemi de s’exprimer. Peut-être qu’il laisserait un loner faire sa dernière prière – il était dans une humeur plutôt favorable – mais encore, tout dépendait de l’accueil.

Il ne marchait ni à couvert, ni même de manière à passer inaperçu. Ce n’était pas le but. Complètement à découvert, il attendait que l’ennemie se décide à se montrer. Il connaissait parfaitement ce genre de créature téméraire et suicidaire – car oui pour venir s’aventurer dans le coin c’était bien ça qu’il fallait être – ou alors complètement ignorant et idiot, au choix. Il avait préféré venir en soirée, alors que le soleil se couchait. Non pas qu’il jugeait ce moment de la journée plus propice quant à l’élimination des intrus mais tout simplement car la pauvre âme perdue penserait qu’il est plus intelligent d’attaquer entre chien et loup, le moment de la journée où on voit le moins ce qu’il se passe.

Et non à tort, au moment où il passait près d’un toit un peu plus bas que les autres, il entendit un mouvement. Ne bougeant pas, il attendit le choc, près à réagir. Il ne tarda pas, s’agrippant à son cou et à sa taille, il devina rapidement une femme en vue du poids plume, avant même qu’elle ne prenne la parole. Il ne peut cacher un sourire, l’attaque était faible et peu convaincante, qui qu’elle soit, elle était loin d’avoir une once de chance contre lui.

« Il faut que tu m'écoutes, je veux parler aux Devil Races ! »

Rapidement il se pencha légèrement en avant, attrapant de son bras droit l’épaule gauche de la jeune femme pour la forcer à lâcher son emprise et la mettre à terre. Alors qu’il venait de la faire rouler par-dessus lui, il sortit son arme pour la pointer sur elle – non avec l’intention de la tuer de suite mais plutôt pour lui faire taire toute nouvelle envie suicidaire. Il la jugea, la détaillant rapidement du regard. Jeune, loin d’être habillée dans une tenue adaptée à Hell, elle avait l’air d’un animal perdu à la recherche d’un foyer. Elle n’était pas dangereuse, ça c’était certain. La blessure à sa cuisse ne faisait que confirmer cette hypothèse, elle était loin d’être en état pour un quelconque combat et même si elle connaissait quelques rudiments de self défense, son état ne semblait pas lui permettre d’avoir plus de point d’une plume tombant sur un roc.

« Et pourquoi les Devil Races devraient t’écouter ? »

Quelques parts, elle avait malgré tout à captée l’attention de Faucon, sinon comment expliquer qu’elle soit encore en vie à cette heure-ci ? Ne tenait plus à elle de fournir d’assez bonne raison pour titiller la curiosité de l’homme. Mais elle semblait malgré tout bien partie, ce côté complètement suicidaire et cette insolence de l’attaquer dans le dos pour ensuite lui demander à parler aux Devil Races. Hawk ne savait pas qui était cette fille mais il avait bizarrement l’envie d’en savoir plus. Envie qui lui passerait surement d’ici quelques secondes et il n’aurait plus qu’à se débarrasser de la fille d’un coup de fusil. Elle pourrait au moins s’estimer heureuse d’avoir réussi à l’intéresser quelques secondes, c’était déjà beaucoup plus que grand nombre de victime de Hawk.

[tenue]


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 27 Nov - 22:45



Honnêtement ? Elle avait espéré tenir au moins deux secondes de plus avec sa prise. Perdue.
Il bascula vers l’avant en saisissant son épaule, lui faisant perdre une seconde son centre d’équilibre. Tout sembla tourné et elle heurta sans douceur le sol. Une douleur vive cria dans sa jambe et elle sera les dents pour encaisse et s’appuya sur ses deux mains pour se rassoir.

Elle releva les yeux pour regarder le visage à qui apparaît les deux jambes devant elle, mais son regarde rencontra d’abord le canon d’une arme pointée sur elle. Elle n’avait pas eut l’intention de réessayer de lui sauter dessus, la démonstration de l’instant avait été assez claire à son goût pour le rapport de force, mais ça eut le mérite de la rendre complètement immobile. Elle prit une seconde pour chercher à voir si le cran de sûreté était toujours en place. Encore perdu, il rigolait donc pas vraiment
Elle releva la tête vers lui complètement, détaillant le visage qu’elle n’avait jamais vu d’aussi près. Plutôt bel homme, un peu plus vieux qu’elle sûrement.. Rapide, fort et vu qu’elle n’avait toujours pas de trou au milieu du crâne, sûrement en temps soit peu moins idiot que les autres dingues de la région. Il pouvait définitivement être sa porte d’entrée vers les Devil Race.. Du moins si il continuait à bien vouloir ne pas lui flanquer une balle.

D’instinct elle attendit, tendue et osant à peine respirer. Oui, étrangement avoir une arme blanche braquée sur vous n’était pas le meilleur moyen de se détendre aux yeux de Tisvin.

« Et pourquoi les Devil Races devraient t’écouter ? »

Une question ? C’était beaucoup plus accordé que tout ceux qu’elle avait plus ou moins croisé depuis qu’elle était là. Elle ne soupirait pas de soulagement mais se détendit un peu. Elle avait le temps de s’exprimer, c’était une conversation, pas comme avec les autres malades qui lançaient des couteaux comme si elle n’était qu’une cible ou un oiseau pour le repas. Ailleurs ça aurait été normal, ici ça semblait rare.

C’était là une chance à ne pas laisser passer. Il fallait jouer bien, correctement. Il n’avait pas tiré encore, mais vu les aperçu du combat qu’elle avait vu l’autre jour, elle ne doutait pas vraiment de ce qui se passerait si elle ne donnait pas une réponse satisfaisante.
La jeune femme passa le bout de sa langue sur ses lèvres pour se donner un instant de réflexion, avant de le regarder droit dans les yeux et de lui répondre en osant un sourire :

« Parce que sinon ils n’auront aucune idée de ce que je veux leur dire. »

Sans doute il fallait être folle pour oser l’ironie avec un flingue pointé en face de soit. Elle ne l’était pourtant pas. C’était comme une sorte d’instinct. Peut-être qu’à force de travailler au bar, à écouter soir après soir des hommes tous plus différent les uns que les autres, elle avait apprit à sentir quand est-ce que l’humour et l’ironie pouvaient ou non être risqués. Ou alors peut-être que c’était juste ce fichu lancement dans sa jambe qui lui donnait l’impression que le sang battait plus fort dans ses temps à chaque minute qui s’écoulait.
Mais par mesure de sécurité, elle poursuivie pour préciser :

« Je veux juste parler… Tu as rien à perdre, à moins que je vous fasse peur, ça coûte rien d’attendre encore quelques minutes avant de terminer ton travail de nettoyage de la zone. »


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Ven 30 Déc - 0:10

Le faucon scrutait sa proie, se demandant ce qu’elle pourrait bien trouver pour essayer de justifier sa cause. Elle n’avait rien d’une Black c’était déjà ça, mais les loners pouvaient être de véritable parasite aussi. Il se méfiait de tout. Même des siens. Mais elle, elle semblait avoir autant de dangerosité qu’un chaton égaré. Elle pouvait sortir les griffes mais n’aurait aucunement le savoir-faire au combat d’un professionnel sans compter sa patte blessée. Il attendit donc qu’elle réponde à sa question, curiosité piqué certes, mais surtout conscient qu’elle ne serait d’une grande facilité à éliminer si besoin était.

« Parce que sinon ils n’auront aucune idée de ce que je veux leur dire. »

Si Hawk n’avait pas appris à ne jamais retranscrire ses émotions sur son visage, il aurait certainement tiré une tête blasée par une réponse aussi enfantine et immature… Mais encore ? Il ne laissa cependant rien paraitre, gardant un visage inexpressif et fermé. Cette réponse ne lui convenait pas. C’était idiot et complètement inutile. Il lui donnait presque envie de changer d’avis et de ne pas laisser une chance à l’animal égaré devant lui. Heureusement pour ce dernier, le faucon tuait rarement les pauvres choses sans défenses… Du moins quand il pouvait encore garder le contrôle d’elle. Hell avait changé la devise de l’homme qui était de ne jamais tuer pour tuer. Sur Hell, aucun meurtre n’était justifié par l’argent mais par la survie. Mais au fond, Hawk ne voyait ça que comme des meurtres gratuit vu qu’il n’en était pas rémunéré.

« Je veux juste parler… Tu as rien à perdre, à moins que je vous fasse peur, ça coûte rien d’attendre encore quelques minutes avant de terminer ton travail de nettoyage de la zone. »

Elle n’avait qu’à moitié raison sur un point. Certes elle n’était pas dangereuse et l’écouter ne couterai rien de ce point de vu, mais elle risquait surtout de lui faire perdre son temps. Il la fixa encore quelques longues secondes sans rien dire. Elle avait de l’audace. Elle avait de la chance. Les Devil Race comptait aussi quelques rageux qui l’aurait tué sur place sans lui laisser une seconde pour faire de l’ironie. Au point où il en était, bien sûr qu’il allait la laisser parler, il n’était pas idiot et quitte à avoir déjà perdu une minute à la voir s’enfoncer, autant écouter ce qu’elle a à dire.

« Parle. »

Elle était devant un Devil Race, qu’elle en profite. Il n’allait pas l’amener autre part sans réelle raison.

« Tu voulais parler au Devil Race, je t’écoute. Qu’as-tu de si important à nous dire ? »

Hawk n’était pas encore certain de ce qu’il allait pouvoir en faire. La tuer était devenu une option de second choix, en fonction de ce qu’elle proposerait, bien qu’il doutait qu’elle puisse avoir beaucoup d’informations, elle semblait débarquer la veille, voir la semaine d’avant. Elle avait eu du mal à survivre et n’était certainement pas envoyée par les Black… A moins qu’il maltraite leur taupe pour qu’elle passe mieux inaperçu en comptant sur la pitié des Devil ? Non, ce serait idiot de leur part, 1% au mieux de réussite, il n’était pas bête à ce point. Pas loin, mais pas à ce point quand même.

La garder en vie était la première option, laissée en suspens à ce qu’elle dirait. Il pourrait peut-être la livrer à un Devil Race qu’il connaissait assez bien et qui s’occupait des personnes perdus comme elle. Si elle émettait l’envie de rentrer dans les rangs des Devil, il serait certainement sa meilleure chance de survie, car qu’elle ne rêve pas, personne ne sera derrière elle à la cocooner ici. Pour ça, il fallait devenir un chien de la Myst.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 1 Jan - 20:16

Le silence qui suivit était étrange... Elle ignorait si elle devait s’inquiéter de ce silence ou non. Certes, chaque milliseconde qui passait était une milliseconde de plus où il tolérait son existence, mais ça la rapprochait indéniablement de sa prochaine décision.
La jeune femme observait les yeux vert posés sur elle, attendant de savoir quel serait l'issu de cette réflexion. Malgré la situation, une partie d'elle même ne put que constater qu'elle avait rarement croisé ce genre d'homme. Occidental, il aurait tout droit pu sortir d'un de ses films que l'on trouve à la télévision. D'ailleurs c'était la première fois qu'elle voyait quelqu'un avec les yeux vert et elle se serait volontiers attardée plus sur ce détail si elle n'avait pas eut un flingue dirigé droit vers son visage.

« Parle. Tu voulais parler au Devil Race, je t’écoute. Qu’as-tu de si important à nous dire ? »

Elle l'observa un instant, gardant pour elle son léger étonnement. Important, elle avait donné cette impression ? Il s'attendait donc à quelque chose de conséquent ? Il allait être déçu, elle le savait déjà. Elle avait certes peut-être utilisé un ton un peu impérieux, exigeant plus qu'elle ne demandait, mais elle ne voulait pas supplier complètement pour autant. En fait, elle était surtout à court d'option et était prête à tout miser sur l'unique chance qu'il représentait. Le temps de parole quelle venait d'obtenir, elle savait à quel point il lui serait d'avoir la chance de l'obtenir à nouveau dans de tels circonstances.

Elle essayait de calculer les possibilités restantes tandis que sa jambe lui lançait en silence. Fuir était exclu, elle ne ferait probablement pas cinq pas avant qu'il ne l'arrête et son instinct lui soufflait qu'il ne le ferait sûrement pas de la façon la plus tendre. Mentir ? Stupide, risqué, inutile, ce n'était pas une des situations auxquelles elle avait fait face en Corée, où il lui suffisait de faire un scandale assez fort pour rendre mal à l'aise le vigile... Le but n'était d'ailleurs pas là.
Être sincère alors ? Même si ce qu'elle avait à dire n'avait rien d'important pour eux ? Ça l'était pour elle pourtant... Entrouvrant ses lèvres, elle hésita une seconde de plus, choisissant ses mots. Mais elle avait en face d'elle la première personne qui avait une réaction un temps soit peu humaine depuis des jours.

« J'ai besoin d'une protection. Je suis prête à aider et faire ce qu'on me dira de faire, j’apprends vite. Je demande juste qu'on me laisse pas toute seule là dehors... Tu es le premier que je croise qui n'a pas des réactions d'accueils chaleureuses un peu trop "exagérées" ! »

Son pouls battait vite, consciente que chaque mot qu'elle disait pouvait actionner la détente à quelques centimètres de son front. Du bout de la langue, elle humidifia ses lèvres avant de reprendre, réfléchissant en même temps qu'elle parlait.

« Je sais que je vais pas tenir longtemps seule et je compte pas mourir ici. Les Devil Race, ça m'a semblait pas mal comme protection... Tu es des leurs non ? Je t'ai vu l'autre dimanche te battre, toi tu serais assez fort pour me défendre non ? »

Arrêtant sa phrase en suspension, elle retiens son souffle, complétant mentalement la fin. S'il te plaît, t'ai le seul qui semble capable d'aligner deux mots ici, me laisse pas aux mains des autres. C'était idiot. Il semblait assez fort pour être en position confortable ici, assez pour avoir besoin de rien. Et elle ne lui offrait dans ses mots rien d'important. Elle n'était qu'une mouche venant bourdonner autour de lui, gênante et facile à balayer. Mais elle n'avait rien d'autre à offrir. Elle faisait de son mieux. Cette idée lui donna la possibilité de plonger son regard dans le sien. Bien qu'il s'agissait d'une demande, elle ne le regardait pas comme si elle cherchait à le supplier. Non elle cherchait plutôt à le persuader de sa capacité à relever tout les défis qu'il lui opposera tant qu'il lui laissait une chance de vivre encore. Elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien. Elle ignorait comment elle ferait, mais elle avait une liste à terminer, elle ne pouvait pas abandonner cette promesse faite à Min Jeong. Non, ce n'était vraiment pas de la supplication dans son regard. C'était de la détermination.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Lun 2 Jan - 18:51

Le faucon ne s’attendait pas à grand-chose. Il avait cette faculté à être toujours préparé à tout. Et si par miracle quelque chose le surprenait, il avait cette autre capacité à ne rien montrer d’aucune de ses émotions sur son visage. Il ne laissait jamais rien transparaitre, pas même l’ennuie, il était juste impassible. Comme à ce moment-là, il attendait simplement une réponse qui vient après quelques secondes.

« J'ai besoin d'une protection. Je suis prête à aider et faire ce qu'on me dira de faire, j’apprends vite. Je demande juste qu'on me laisse pas toute seule là dehors... Tu es le premier que je croise qui n'a pas des réactions d'accueils chaleureuses un peu trop "exagérées" ! »

Il aurait pu rire. Bien sûr il ne le fit pas et n’eut même pas à s’en retenir mais n’était-elle pas comique ?

« Je sais que je vais pas tenir longtemps seule et je compte pas mourir ici. Les Devil Race, ça m'a semblé pas mal comme protection... Tu es des leurs non ? Je t'ai vu l'autre dimanche te battre, toi tu serais assez fort pour me défendre non ? »

Il la détailla une nouvelle fois du regard. Elle semblait clairement plus faible que la moyenne des autres personnes ici présentes, c’était évident, mais la majorité des arrivants sur Hell étaient loin d’être des anges sur terre. Elle devait forcément savoir faire quelque chose. Mais de là à la protéger… Ce n’était pas dans ses habitudes. Au mieux, il pouvait proposer, comme il faisait déjà plus ou moins, qu’elle vive dans son quartier – il en assurait la protection en revendiquant aux intrus son appartenance des Devil. Mais pour ça encore fallait-il qu’elle ait une quelconque utilité. Les seules personnes vivant ainsi étaient d’anciens criminels plus porté sur la fabrication que sur l’utilisation d’armes ainsi qu’un ou deux anciens trafiquants d’organes et médecin corrompus.

Quoi qu’il puisse en être elle avait une détermination et un culot qui plaisait assez au faucon pour lui donner une chance de trouver une place chez les devil race. Elle était aussi marrante. Oui, il trouvait ça assez drôle en soit qu’elle lui demande à lui de la protection… N’était-il pas un tueur au sein des Devil ? Elle avait bien dû le voir si elle l’avait comme elle le disait vu se battre quelques jours plus tôt. Il n’était pas du genre à laisser le temps à un ennemi de réagir et le tuer sans aucun sentiment. Il n’avait pas de sentiment. Hawk n’avait jamais eu de sentiment de sa vie. Peut-être ses nombreuses identités en avaient eus, certainement même, mais le faucon ? Bien sûr que non, c’était un tueur né.

Il baisse quelque peu son arme. Il ne dit cependant pas ce qu’il pensait de la requête de la fille en face de lui. Il la jugea une dernière fois du regard. Le faucon se demandait bien où cette gamine avait prévu de mourir… Espérait-elle vraiment partir un jour de Hell ? Pour lui c’était bien clair qu’il finirait ici, surement dans pas si longtemps que ça. Il n’avait jamais pensé à une retraite ou au repos, et encore moins sur Hell, le but du jeu était de survivre, pas de vivre. Il s’en garda de la prévenir de suite, il avait autre chose à faire que de détruire les espoirs d’une petite fille, et temps qu’elle avait la volonté de se battre pour ne pas mourir, il n’en demandait pas plus.


« Ton nom ? »

Chacun sur Hell saurait qu’on n’attendait pas plus de lui qu’il donne son pseudonyme, le faucon ne précisa rien de plus. De toute manière, il n’en avait rien à faire de savoir où irait se balader la demoiselle. D’un geste de la main, il l’invita à se relever sans l’aider pour autant. Jetant un coup d’œil autour, il jugea que l’endroit n’était pas adapté à la discussion et indiqua à la jeune femme de la suivre d’un signe de tête. Remettant la sécurité sur son arme, il prit la direction d’un immeuble quelques mètres plus loin. Les lieux étaient, comme à leur habitude, déserts. Personne d’autre que lui ne venait jamais ici, il était d’ailleurs fort peu probable que quiconque d’autre en connaisse l’existence. Ouvrant une porte au fond du premier couloir, il laissa la jeune femme rentrer la première, lui indiquant un vieux canapé tout poussiéreux au fond de la pièce où des araignées avaient élues domicile, s’appropriant l’endroit avec de grande toile en plein travers de l’endroit. D’un revers de bras, le faucon enleva la plus grande, permettant le passage à une armoire en fer forgé. Attrapant un trousseau de clef dans sa poche, il en sortit une petite mallette qu’il laissa tomber à côté de la femme sur le canapé.


« Si tu veux vivre, commence par nettoyer ça »

D’un léger mouvement de tête, il indiqua sa blessure à la jambe. La mallette contenait une bande et de l’alcool à 90° laissé là par les anciens occupants de la pièce. L’homme prit ensuite place sur le fauteuil légèrement décalé en face du canapé, laissant un instant de silence pour qu’elle puisse s’atteler à se soigner avant de reprendre.


« Qu’est-ce que tu sais faire ? »

En fonction de ses capacités, il pourrait peut-être lui trouver une utilité au sein des Devil, bien qu’ils n’aient encore jamais refusé des bras supplémentaires. Cependant, Hawk n’éprouvait aucunement l’utilité d’engager des personnes qui se feront exécuter à la première confrontation avec les Black, il fallait un minimum de capacité. Il laissa pour le moment la question ou plutôt le semblant de dernière demande de la jeune femme… Lui protéger quelqu’un ? C’était fort peu probable que cela arrive, du moins pas directement, il tenait à sa solitude et n’avait aucune envie de se retrouver avec quelqu’un dans les pattes…


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Mar 3 Jan - 23:33

Il la jaugeait, elle en était presque certaine. Elle ne devait pas céder, sa vie en dépendait. Oh, peut-être qu'il ne la tuerait pas, il n'avait pas l'air aussi rageur que tout les autres. Mais dans l'esprit de la jeune femme, sa survit était devenu intimant liée à l'idée d'obtenir une protection. Et elle était certaine qu'il serait le seul bien pour ça, il semblait pour l'instant avec les qualités recuisent : fort et qui ne l'abat pas dans la seconde. Oui c'était pauvre comme critères mais elle ferait la fine bouche plus tard. Pour l'instant, survivre était sa priorité.

Elle soutiens son regard jusqu'à ce qu'il finisse par demander, d'un ton remplis d'indifférence :

« Ton nom ? »

Elle attendit une seconde. Elle savait ce qu'il fallait répondre. Elle ne savait pas pourquoi c'était comme ça ici, mais elle l'avait saisie la première fois qu'elle avait adressé la parole au solitaire. Il ne lui avait pas donné un vrai nom. Comme si il fallait se méfier de cette idée, qu'elle était bannie. Était-ce une règle dans le stupide jeu ? Qu'importe, elle s'en accommodait sans difficulté. Ca faisait bien longtemps que personne ne l'avait appelé par son prénom, personne depuis Min Jeong. Et elle n'en éprouvait pas le besoin. Elle était Tisvin, Jia Lin était restée là où elle avait cachée une nuit le corps de son amie. Il n'y aurait plus de Jia Lin tant que la liste ne serait pas terminée.
Sur un ton presque de défis, elle répondis simplement :

« Tisvin. »

Elle ne demanda pas le sien. Elle le lui donnerait quand il le daignerait elle le sentait. Gaspiller sa salive était inutile. Ayant abaissé son arme, il lui fit signe de se relever sans pour autant l'y aider. En essayant de ne pas trop appuyer sur sa jambe pour éviter qu'elle se remette à saigner, la jeune femme se releva et dépoussiéra le bas de sa robe. Sans ajouter un mot, il lui indiqua de le suivre et elle s’exécuta sans poser de question. Elle restait attentive à ses mouvements, bien qu'elle le sache plus rapide qu'elle et enfoui son étonnement et son élan de méfiance quand dévoila leur destination. Il l'invitait à entrer dans un immeuble.

Passant en premier, elle s'avança jusque la pièce. L'élan d'hésitation qui l'envahit en apercevant le canapé et les toiles d’araignées n'avait rien de contrôlé. Décidément, elle détestait ce monde. Quitte à être peuplé de créature maléfique, on aurait pas pu faire abstraction des créatures innocentes et repoussantes qu'étaient ses monstres révulsant ? Celui qui avait créé Hell manquait vraiment de jugeote.
A contre cœur la jeune femme rousse s'assit dans le coin du canapé qui lui sembla le plus sain et observa l'inconnu. Il revenait déjà vers elle et jeta à côté d'elle une valise.

« Si tu veux vivre, commence par nettoyer ça. »

…. L'ambiance autour d'elle ne lui semblait pas propice à un quelconque nettoyage de quoi que ce soit, mais elle ouvrit la mallette sans protester. A son grand soulagement, le nécessaire de nettoyage qui s'y trouvait était neuf et sain lui au moins.

« Merci. »

Sans attendre une quelconque aide, elle entreprit d'ouvrir le flacon d'alcool et resta impassible quand le liquide mordit dans sa plaie, réveillant la douleur. Pas question de passer pour une hypersensible. Du coin de l'oeil, elle pouvait voir qu'il s'était installé en face dans le fauteil. A l'aide d'une compresse elle épongea et nettoya la plaie, retirant le sang et vérifiant qu'il ne reste pas de morceau de terre ou quoi que ce soit d'autre. Puis elle planqua une compresse neuve sur la plaie et s'appliqua à la faire tenir à l'aide de la bande médicale. Elle n'en avait jamais fait et s'y reprit à plusieurs reprises pour trouver comment la fixer de la façon la plus efficace.

« Qu’est-ce que tu sais faire ? »

Concentrée, elle releva la tête, oubliant sa bande encore pas fixée sur sa cuisse. La question la plus exacte était sûrement qu'est-ce qu'elle savait faire qui pouvait l’intéresser lui sans la mettre elle en danger ou compromettre son objectif. Une réponse ironique lui traversa l'esprit. Faire plaisir aux hommes et les satisfaire. C'était sûrement vraie en vue de son nombre de clients qui revenaient régulièrement. Mais une petite voix lui soufflait que ce n'était pas judicieux de commencer par citer ce point. Il ne semblait vraiment pas être ce genre de mec facile à embobine, qui partirait au quart de tour à la moindre avance et facile et manipuler ensuite. Et laisser son passer derrière elle lui paraissait tentant. Cette partie là en tout cas, tant que ça ne serait pas nécessaire.

« Je tire assez bien je crois... J'ai appris le Krav Maga mais je ne suis pas vraiment douée.. Le combat au corps à corps c'est pas trop mon point fort, tu l'as vu toi même je pense. »

Autant assumer ses faiblesses, elle ne le tromperait sûrement pas sur ce point. Elle n'étais pas sûre que ça lui suffisse, quoi qu'il recherche. Cherchant avidement autre chose, elle compléta tout en reportant son attention sur sa bande, jugeant inutile de pas faire des choses à la fois :

« Je sais écouter et mettre en confiance, mentir et garder des informations aussi... Je suis souple aussi. »

Qu'est-ce qu'il cherchait en posant cette question ? Son utilité ? Son incapacité ? Une raison de l'éviter ou qu'elle la persuade de la garder ? Elle n'arrivait pas à le déchiffrer assez pour obtenir une réponse à cette interrogation. Puis lentement, plus bas, priant pour qu'il ne s'approche pas pour répondre et continue à faire comme il faisait depuis le début, à savoir garder ses distances, elle demanda vaguement :

« Comment on fait pour fixer bien la bande ? »

Elle était sûre qu'ainsi placée elle se détachera au bout de trois pas.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 8 Jan - 14:12

Le faucon ne savait plus exactement comment il avait découvert cet endroit, il avait une bonne mémoire mais très sélective. Il ne se souvenait uniquement de ce qu’il voulait se souvenir, le reste allant directement à la case oubliette. Le comment et le pourquoi n’étaient intéressants, seul le fait qu’il en ait la propriété l’était. Ce n’était certainement cette « Tisvin » qui pourrait dire le contraire, sans ça elle aurait soit dû marcher avec sa patte folle quelques kilomètres de plus, soit tout simplement dû se contenter des moyens du bord – à savoir sable et encore sable plus gravier – pour soigner sa blessure. Il y avait certains avantages à être le faucon bien qu’il ne comptait pas dire à la jeune femme qui il était. Il ne lui donna même pas son nom, à quoi lui servirait-il ?

C’était amusant de voir l’inquiétude naitre petit à petit sur le visage de la jeune femme, elle tentait assez bien de le dissimuler mais rien n’échappait aux yeux du jeune homme. Il testait de toute manière son sang-froid et sa motivation. Qui ne serait pas un peu inquiet de venir dans un endroit sombre et sans grande ouverture pour s’échapper avec un homme dont elle savait sa supériorité physique. Elle ne connaissait pas Hawk, elle n’avait même pas l’air de réellement connaitre grand-chose sur le monde qu’était Hell. Assis en face d’elle, il l’observa se soigner avec une certaine satisfaction. Elle savait endurer la douleur, c’était un bon point pour elle. Il n’aimait pas ceux qui se mettait à rechigner, pleurer, hurler à la moindre coupure. Ici il fallait être de marbre même avec une balle dans le ventre. Question de survie.


« Je tire assez bien je crois... J'ai appris le Krav Maga mais je ne suis pas vraiment douée.. Le combat au corps à corps c'est pas trop mon point fort, tu l'as vu toi-même je pense. »

Il hocha vaguement la tête, si c’était ça son niveau, elle était loin d’être douée en effet, un lapin attaquant un guépard, suicidaire.


« Je sais écouter et mettre en confiance, mentir et garder des informations aussi... Je suis souple aussi. »

Ça c’était plus intéressant. Avec un entrainement, elle pourrait peut-être servir pour infiltrer les Black. Ou même pour les espionner. Bien sûr, il faudrait tout t’abord la tester. Tester sa volonté à devenir une Devil, si ce n’était que pour la protection et le confort, il y avait fort à parier qu’elle se trompait de clan mais trop tard pour elle, le faucon ne la laisserait pas repartir d’ici vivante si son désir était finalement de devenir un des chiens de la Mist. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours aider dans certaines tâches. Hawk avait entendu dire que la doc’ du coin pourrait avoir besoin d’un assistant. Si elle ne faisait pas l’affaire pour être réellement utile au Devil, elle pourrait gagner sa protection en travaillant comme ça.


« Comment on fait pour fixer bien la bande ? »

Ou pas… Soupirant mentalement, le faucon la fixa. Si elle n’était pas capable de mettre elle-même une bande sur sa plaie, ça risquait d’être plus difficile… En espérant qu’elle apprenne vite. Peut-être d’avantage l’axer sur le tir ? Ou la tuer de suite, ça éviterait les prises de tête… Oui mais malheureusement même si elle se révélait inutile, Hawk avait déjà décidé de lui laisser un temps de sursis. Femme de ménage ?

« La bande est adhésive, fait deux tours autour de ta jambes et colle là sur le premier, ça devrait tenir. Ça a l’air superficiel comme blessure, tu ne devrais pas avoir besoin de voir quelqu’un pour la soigner plus que ce que tu viens de faire. Si jamais tu vois que ça s’infecte, là par contre, il faudra mieux voir quelqu’un. Une jambe en moins, ça risque d’être problématique sur Hell. »

Ironique certes, une jambe en moins, c’était simplement la mort assuré sur Hell. Bref, la question du jour restait que faire d’elle ? La fixant tout en réfléchissant encore un peu, le faucon prit une décision.

« Tu veux la protection des Devil ou tu veux devenir une Devil ? »

Nuance plus ou moins importantes. La première option faisait d’elle un pion qui devrait rester dans le territoire Devil et n’en sortir que pour de rare occasion, la deuxième faisait d’elle plus un soldat, et méritait un vrai entrainement. Mais pour le moment, qu’importe la réponse, il fallait la jauger.

« Dans tous les cas, pour le moment, tu vas aller chez une Devil qui vit à quelques kilomètre d’ici, elle est médecin, tu y seras en sécurité et tu pourras te reposer. »

Avant de voir ce qu’on fait d’elle… Ou ce que les Devil feront d’elle, une fois là-bas, le faucon comptait bien la laisser dans leur main et ne plus s’en inquiéter. Il ne faisait pas dans l’humanitaire.




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Lun 9 Jan - 23:08



Sa question posait un problème ? Faut croire car un léger blanc s’en suivit… Quoi ? Tout le monde n’avait pas eut une vie qui l’amenait à devoir soigner un coup de couteau dans la cuisse, sur terre c’était même plutôt rare. Oui comme ça on aurait pu croire que Tisvin faisait parti de ses gens à la vie toute rose ou du moins assez bien lotie pour pas avoir à savoir utiliser un kit médical de base et se débrouiller seule. Elle avait vécu dans un pseudo luxe depuis quelques années mais n’était pas vraiment le prototype de la fille de luxe qu’elle semblait être… A quelques détails près, la bande pour se soigner faisant partie des points qui coordonnaient bien.

« La bande est adhésive, fait deux tours autour de ta jambes et colle là sur le premier, ça devrait tenir. Ça a l’air superficiel comme blessure, tu ne devrais pas avoir besoin de voir quelqu’un pour la soigner plus que ce que tu viens de faire. Si jamais tu vois que ça s’infecte, là par contre, il faudra mieux voir quelqu’un. Une jambe en moins, ça risque d’être problématique sur Hell. »

Elle lui jete un coup d’œil septique sur l’utilisation du mot « problématique » mais passa outre et entreprit de faire deux tours comme il l’avait dit et chercha cette fois à la coller par-dessous au lieu de vouloir à tout prit la coincer en dessous.
Elle releva la tête pour l’observer. Elle nu pas le temps de chercher dans son visage ce à quoi il pensait et sa voix restait inchangée mais quelque chose lui souffla que la question qu’il prononça avait quelque chose de clé dans leur conversation.

« Tu veux la protection des Devil ou tu veux devenir une Devil ? »

…. La protection des Devil ou devenir une Devil. Elle pouvait donc avoir la protection sans être une Devil ? Le peu d’échange qu’elle avait eut avec les Back indiquait clairement que c’était pas possible chez eux. Elle aimait bien l’idée qu’il y est un choix. Une forme de blocage sûrement du à l’incident quand elle était plus jeune, mais elle détestait qu’on lui force la main ou n’écoute pas son avis. Elle pouvait virer à l’opposer de ce qu’elle aurait naturellement fait quand on la contrariait. Têtue disaient certains, impulsive selon d’autres… Un peu des deux ? Mais certainement pas prête à obéir à un unique ordre qui ne la respecterait pas. Pas maintenant qu’elle n’était plus contrainte par des noms ou des contacts à avoir par le club ou un passeport à racheter.
Un peu confuse d’avoir le choix alors qu’elle s’attendait à devoir s’opposer à quelques chose, elle prit le temps de la réflexion, hésitante… Que voulait-elle vraiment ?

« Dans tous les cas, pour le moment, tu vas aller chez une Devil qui vit à quelques kilomètre d’ici, elle est médecin, tu y seras en sécurité et tu pourras te reposer. »

La jeune femme aux cheveux rougeoyant, jusque là occupée à fixer ses genoux, releva d’un coup sec la tête pour trouver immédiatement le regarde de l’homme en face d’elle. C’était plus fort qu’elle, elle venait de le décider dans l’instant. Elle n’aimait pas cette idée, du tout. NI le fait que c’était décidé, ni qu’il se débarrassait d’elle, ni qu’elle était médecin, ni que c’était à quelques kilomètres. Il l’a prenait pour un sac encombrant qu’on refourgue jusqu’à ce qu’il s’avère utile. Elle ne jouerait pas ce jeu là. Elle ne serait plus l’objet de quelqu’un qu’on refile comme quand elle avait du suivre son passeport et changer de bar. Pas question.

« Non. Je vais pas là bas, chez ton médecin. »

Son ton était ferme et sans la moindre trace d’hésitation.

« Je suis venue pour pas être seule face aux Black… Je veux pas être une solitaire mais j’aime pas leur comportement, leur façon de forcer la main et leur but stupide. Je.. vais pas aller loin seule… Même si je voulais essayer de vous aider, j’ai serais pas utile. »

A moins que vous n’ayez besoin d’une ancienne hôtesse ajouta t-elle mentalement.

« .. Je peux pas dire que j’ai ce qu’il faut pour servir et ni que je connais assez bien les Devil pour pouvoir jurer vouloir en être une, mais de ce que j’en es vu, tu es le plus chaleureux du coin, alors si c’est Devil, ça me vas… je crois. »

Un peu embrouillée. Elle avait encore du mal à se faire à la dose d’agressivité au dehors. Pire, elle était complètement inutile ici.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 15 Jan - 15:12




Le visage qu’elle releva vers Hawk, son regard, son expression, tout ça ne laissait présager rien de bon. Elle n’avait pas encore entre-ouvert ses lèvres que l’homme sentait déjà qu’elle allait lui poser des problèmes.

« Non. Je vais pas là bas, chez ton médecin. »

Il fronça les sourcils. Il n’allait pas la forcer mais c’était elle qui était venu lui réclamer de l’aide, une « protection », il fallait savoir ce qu’elle désirait. Il n’avait pas que ça à faire que de s’occuper de tous les animaux perdus de Hell.

« Je suis venue pour pas être seule face aux Black… Je veux pas être une solitaire mais j’aime pas leur comportement, leur façon de forcer la main et leur but stupide. Je.. vais pas aller loin seule… Même si je voulais essayer de vous aider, j’ai serais pas utile. »

Soit. Ne pouvait-elle alors pas simplement accepter ce que Hawk lui proposait ? D’un ça serait le plus simple, de deux, ça leur ferait grandement gagner du temps à eux deux. Lui n’aurait pas à subir ses caprices, elle serait protégée comme elle le demandait.

« .. Je peux pas dire que j’ai ce qu’il faut pour servir et ni que je connais assez bien les Devil pour pouvoir jurer vouloir en être une, mais de ce que j’en ai vu, tu es le plus chaleureux du coin, alors si c’est Devil, ça me vas… je crois. »

Hawk prit parti de ne pas s’attarder sur le « chaleureux » qu’il ne voyait même pas comment elle pouvait trouver une once de chaleur chez lui. Il la fixa, comprenant malgré lui ce qu’elle semblait vouloir dire. Il aurait bien souhaité faire l’idiot et ne pas voir où elle voulait en venir, simplement lui rétorquer que dans ce cas, elle serait parfaitement à sa place auprès de la doc’. Il ne comprenait cependant pas la raison de son refus. Certaines âmes faibles avaient une peur des médecins que l’homme n’avait jamais comprise. Peut-être était-ce cela. Le faucon avait également déjà rencontré certaines personnes qui se sentaient mal à l’aise en face de médecin, une question de statut, il se sentait inférieur. Idiot, mais tout aussi probable. Ce n’était pas dans sa nature de chercher à comprendre les autres, sauf quand ça venait à le regarder directement. Hors de question qu’elle reste avec lui, il n’avait pas que ça à faire que de s’occuper d’une gamine perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas.

Il la fixait. Son alternative la plus sûr était cette doc’. Les raisons de refuser étaient certainement idiote mais il n’allait pas se fatiguer à la convaincre.

« Je ne prends pas en charge les nouveaux, tu devras aller avec quelqu’un d’autre. »

Et puis quoi encore… Il avait toujours réussit à ne pas trop se mêler aux autres, sa position lui donnant l’avantage de faire ce qu’il voulait quand il le voulait et seul. Il prenait ses ordres uniquement de Zero. Il réalisait ses missions principalement voir uniquement seul. Il n’avait jamais formé quelqu’un au combat, il n’avait jamais eu à s’occuper de quelqu’un d’autre que lui-même, ça lui allait très bien comme ça.

« Si tu ne veux vraiment pas, tu peux toujours aller dans un appartement dans une zone protégée par les Devils, cependant, c’est plus risqué que d’être directement avec quelqu’un d’autre sans des aptitudes à se défendre, ce que tu ne sembles pas réellement posséder. »

Il ne pouvait juger que par rapport à ce qu’il avait vu et elle n’avait aucunement la possibilité de s’en tirer seule de son point de vue à lui. Mais si c’est ce qu’elle voulait, il n’allait pas s’y opposer.

« Il te faudrait un entrainement avant de pouvoir te débrouiller par toi-même. A toi de choisir ce que tu veux, je ne te forcerais à rien. »

Il se leva, attrapa la mallette pour la ranger et se dirigea vers la porte, ne se retournant qu’une seule fois vers la jeune femme encore assise.

« Alors, tu décides quoi ? »

Dans le pire des cas, il la laisserait seule ici, elle aurait au moins 10% de chance de survie en plus, c’était mieux que rien. Bien que la perspective de devoir nettoyer un cadavre la prochaine fois qu’il viendrait mettre les pieds ici ne réjouissait pas le faucon.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Jeu 26 Jan - 23:12

« Je ne prends pas en charge les nouveaux, tu devras aller avec quelqu’un d’autre. »

Son regard semblait impénétrable, ses pensées inaccessibles. Mentalement, Tisvin cherchait les raisons qui avait pu pousser un homme comme lui, visiblement parmi les plus puissants de Hell si elle se fiait au combat qu’elle avait pu voir, pourquoi un homme comme lui l’aiderait elle. Elle était insignifiante, impuissante et inutile. D’un point de vue combat évidement, pour ce qui était d’autres domaines il pouvait en aller autrement. Pourtant, contrairement à la première idée qui lui était venu, il ne semblait pas vouloir se tourner vers un passe-temps sexuel. Alors quoi ? Quel intérêt il pouvait bien avoir à l’aider ? Il faisait dans le trafique d’être humain lui aussi, échangeait une fille en guise de divertissement contre des armes ? Si c’était ça c’était officiel, elle attirait ce genre de situations.

« Si tu ne veux vraiment pas, tu peux toujours aller dans un appartement dans une zone protégée par les Devils, cependant, c’est plus risqué que d’être directement avec quelqu’un d’autre sans des aptitudes à se défendre, ce que tu ne sembles pas réellement posséder. »

Rester dans le coin et profiter de la zone plus calme que c’était ? Pourquoi elle restait persuadée que ses autres camarades n’allaient pas changer de comportement de ci-tôt ? Mais ça pouvait être envisageable…. Bien sûr il faudra encore parvenir à retraverser la zone des Devil Race, en ressortir, récupérer ses affaires, retrouver son chemin pour revenir. Une vague de désespoir la traversa à ce bilan. Elle en avait déjà marre de tout ça. Mais elle n’avait pas le choix, il fallait continuer, encore. Comme partout, c’était le principe même de la vie. Elle s’était promis de ne pas renoncer.

« Il te faudrait un entrainement avant de pouvoir te débrouiller par toi-même. A toi de choisir ce que tu veux, je ne te forcerais à rien. »

Imperceptiblement, elle se mit sur ses gardes en le voyant approcher, mais il ne fit que récupérer sa mallette pour la remettre à sa place d’origine. Machinalement, la jeune femme vérifia une dernière fois que le bandage collait bien.

« Alors, tu décides quoi ? »

Elle l’observa, prenant lentement la mesure de sa décision. C’était de la folie. Mais moins que d’accepter à nouveau de passer de mains en mains, sans connaître les gens. Elle ne serait plus l’objet de quelqu’un que l’on place à sa convenance.
Plantant son regard dans le sien, elle hoche vaguement son visage.

« M’entrainer ça m’aurais plus, pouvoir me débrouiller mieux. Mais tu prend pas en charge les nouveaux et je vois pas pourquoi j’irais chez un inconnu. C’est toi qui a prit la peine de m’aider, ça ne fais pas de tes connaissances des personnes auprès de qui je pourrais être en sécurité. Je préfère être seule que d’être avec une personne qui aurait choisit de me descendre quand il le pouvait dans le même contexte que toi. »

Se relevant, elle jeta un coup d’œil à la sortie :

« Je crois que je vais rester dans le coin tant que j’arriverais à éviter tes amis. Je pense pas retomber deux fois sur quelqu’un comme toi qui patientera… C’est dommage mais je peux pas t’imposer ma présence, je tiens pas longtemps sur ton dos. »

Teintée d’humour, elle essayer de se persuader que ça ne fera pas grande différence d’être seule ou d’être avec lui. Elle s’avança vers la porte avant de se retourner :

« Tant pis pour toi, on aurait pu trouver un arrangement pour t’occuper tes jours d’ennuis ! »

Dans un sourire elle passa la porte pour retourner vers l’extérieur, sûrement plongé dans l’obscurité maintenant. Étape suivante ? Se trouver un campement.. le plus proche possible du logement de l’homme qu’elle venait de quitter.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Mer 8 Fév - 19:52

Il attendit une réponse qui avait intérêt à venir rapidement. Cette histoire lui avait déjà assez fait perdre de temps comme ça. La charité n’était déjà pas son truc mais si en plus, on commence à faire des manières et des caprices, mieux valait que ça soit finit au plus vite. Si elle avait la folie de vouloir retourner seule dans le désert qu’est Hell, libre à elle. Elle finirait avalée par Hell comme beaucoup. Ce n’était pas comme s’il devait s’en soucier.

« M’entrainer ça m’aurais plus, pouvoir me débrouiller mieux. Mais tu prends pas en charge les nouveaux et je vois pas pourquoi j’irais chez un inconnu. C’est toi qui a pris la peine de m’aider, ça ne fais pas de tes connaissances des personnes auprès de qui je pourrais être en sécurité. Je préfère être seule que d’être avec une personne qui aurait choisi de me descendre quand il le pouvait dans le même contexte que toi. »

Bon d’accord, sa logique commençait à se clarifier pour Hawk. Beaucoup n’aurait en effet pas prit la peine de discuter avec elle et aurait simplement mis une balle en plein sa jolie tête. Peu avait la patience du faucon. Mais ça ne lui donnait pas à lui une raison de la prendre en charge. Elle se leva. L’homme ne la quitta pas des yeux, guettant chacun de ses mouvements.

« Je crois que je vais rester dans le coin tant que j’arriverais à éviter tes amis. Je pense pas retomber deux fois sur quelqu’un comme toi qui patienteras… C’est dommage mais je peux pas t’imposer ma présence, je tiens pas longtemps sur ton dos. »

Imperceptiblement il hocha la tête. Cela ne faisait aucun doute qu’elle n’y tiendrait pas une seconde entière. Rester dans le coin était une mauvaise idée. La zone était souvent visiter par des pauvres racailles sans grande intelligence qui tirer dans tout ce qui bougeait, parfois même une feuille volante. Des idiots que le faucon n’appréciait guère et qu’il se ferait un plaisir d’éliminer s’il ne servait pas à repousser les intrus et les imprudents qui voudraient s’aventurer dans le coin. Elle passa devant lui pour sortir alors qu’il ne bougeait pas d’un millimètre, tournant lentement la tête à mesure qu’elle avançait pour ne jamais la perdre des yeux au cas où elle tenterait un acte désespéré.

« Tant pis pour toi, on aurait pu trouver un arrangement pour t’occuper tes jours d’ennuis ! »

Impassible il ne releva pas. Il ne voyait de toute manière pas où elle voulait en venir, à quoiqu’elle fasse allusion, il n’avait pas besoin d’elle. Surement une parole lancée pour tenter de garder la face. Pour le faucon, il était clair que c’était surtout elle qui perdait au change, lui sa présence ne lui apporterait rien d’autre que des ennuis et un trop grand nombre d’interrogation de la part des autres. Ce qui l’énervait un peu au fond, c’était la curiosité qu’avait éveillée cette fille. N’importe qui d’autre aurait accepté la protection qu’il lui avait proposée, même si cela sous-entendait d’être avec une autre personne que lui. C’était étrange… Mais soyons lucide, ça ne perturberait plus le faucon dès qu’elle serait en dehors de son champ de vision.

Il referma la porte derrière lui, la jeune femme déjà dehors. Il l’observa sur le pas de la porte de l’immeuble. Elle avait l’air complètement perdu, cherchant une nouvelle destination. Il regretta presque. Presque, il restait hors de question d’adopter un chaton perdu.

« Reste pas trop dans le coin si tu veux survivre. Ceux qui gardent l’endroit en soirée sont moins commodes que moi. »

Il ne lui donnait pas deux jours seule dans Hell. Et même si elle tenait ces deux misérables jours, sa vie ne serait plus que survie. Déjà que Hell n’était pas une partie de plaisir tout les jours, pour les plus faibles comme elle c’était pire qu’un enfer. Pour Hawk, ça avait beau être l’enfer, il savait très bien que c’était son élément. Il était tout à fait normal pour lui d’être ici, le démon qu’il était n’avait sa place qu’ici. Les pauvres âmes comme celle de cette fille ressemblaient plus à des animaux égarés qui ne devrait même pas rester seuls. Le genre de personne qui, s’ils ne se retrouvent pas vite dans un camp, ne survivent pas. Seuls les personnes fortes et autonomes pouvaient être des loners. Hawk aurait largement pu. Aurait peut-être même du, s’il n’avait pas rencontré Zero. Enfin, ça c’est une autre histoire.

Sa tentative de BA terminée, le faucon reprit le chemin de ses quartiers. De son quartier plus précisément. Second des Devil Race ce n’était pas vivre n’importe où. Il avait droit à un certain confort et à tout un quartier à sa disposition. Les personnes vivant ici – peu nombreuse – bénéficiait de sa protection en quelques sortes. Et il aimait faire comprendre qu’ici, c’était comme chez lui, dans son vaste appartement, le silence était de rigueur à tout moment de la journée. Lugubre ? Non, juste que le faucon aime une tranquillité quasi-parfaite qui lui permette en plus d’avoir toujours l’oreille sur ce qui se passe aux alentours. Dans la mesure du possible, il reste qu’un homme après tout… Quoique, ça reste à prouver ça.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 12 Fév - 22:22




Oui, le plus proche possible du logement de l’homme inconnu qui lui avait laissé la vie. Mais elle n’avait aucune idée de là où ça pouvait bien se trouver. Avançant de quelques pas hasardeux vers la droite, elle attendit un peu, écoutant, cherchant tout de même une solution aléatoire. Car, avons le… Elle n’était pas sûre qu’il tolère qu’elle le suive même de loin, même sans annoncer qu’elle voulait aller près de là où il allait lui-même. Et elle avait déjà beaucoup poussé sur la chance ce soir..

« Reste pas trop dans le coin si tu veux survivre. Ceux qui gardent l’endroit en soirée sont moins commodes que moi. »

Elle se retourna vers lui et l’observa tourne les talons, reprenant sa route vers sa vie à lui ici. Face à son dos, elle attendit, écoutant ses propos qui semblait résonner sans fin dans ses tympans. Ce fut cette phrase qui lui permis de faire le premier pas à sa suite. Il était presque au bout de la rue déjà et marchait naturellement plus vite qu’elle, c’est pourquoi elle dut forcer le pas malgré sa jambe blessée, dans l’espoir de ne pas voir la distance entre eux augmenter. Elle ne cherchait pas à le rattraper et ne doutait pas qu’il prendrait très vite conscience qu’elle le suivait. Mais qu’importe, tant qu’il ne la chassait pas… Et puis après tout c’était lui qui lui avait dit de ne pas rester par là bas si elle voulait survivre non ? Elle ne faisait qu’appliquer ses conseils.

C’était plus long que ce qu’elle avait espéré pour aller jusque chez lui et sa jambe lui semblait être une horrible source de torture quand elle le vit enfin rentrer dans un immeuble. Chose appréciable, ils n’avaient croisés personne sur le chemin.
Regardant réellement pour la première fois autour d’elle, elle jeta un coup d’œil curieux au quartier dans lequel elle se trouvait désormais. Plutôt luxueux. Rien de brisé, des grands immeubles, aux vitres entières et imposantes, comme de grandes véranda, cela contrastait avec le vieux taudis dans lequel il lui avait passé de quoi ce soigner… Et avec tout le reste de la ville qu’elle avait pu voir d’ailleurs. Poursuivant ses efforts pour marcher encore un peu, elle dépassa la porte où l’inconnu était entré et sélectionna un immeuble, un peu plus loin et en face. Comme tout les autres il semblait calme et en état. La porte d’entrée ouverte, elle gravis l’escalier et s’installa au second étage, par mesure de précaution, ne pas être trop en haut ni trop en bas.. Elle ouvrir la porte d’un des immeubles. Un canapé, ou du moins sa structure, car il semblait avoir était pillé de ses coussins, une grande table de verre, une étagère, sans doute tout trois incapable de passer la porte d’entré.. Voila ce qu’il y avait dans la pièce. Un rapide tour lui révéla une salle de bain avec de l’eau courant et une cuisine, sans la moindre trace d’élément comestible à porté de main. Dans un soupire, elle s’écroula dans le canapé et retira ses chaussures à talons. Alors seulement elle prit conscience que ses pieds aussi souffraient de cette longue marche, les ampoules qui s’étaient formés la vielle avec bien saignées, rougissant ses pieds. Plus tard, il lui faudrait faire demi-tour, demi-tour pour retrouver sa valise et les provisions qu’elle avait laissé plus loin, dans un lieu qu’elle espérait à l’abris, avant d’entrer dans le territoire des Devil Race.
Pendant de longue minutes, elle resta là, incertaine du calme autour, comme s’il avait pour but d’endormir sa vigilance. Puis, avec précaution vis-à-vis de ses pieds, elle se rendis jusque la salle de bain et ouvrit les tiroirs jusqu’à finir par y trouver une petite serviette, survivante oubliée parmi les pillages sans doute. Mais ça lui suffirait. Avec soulagement, elle fit glisser sa robe par-dessus sa tête et se débarrassa de ses sous-vêtements puis se faufila sous la douche. L’eau chaude était un remède face à toutes les inquiétudes mais elle préféra ne pas trop faire durer ce plaisir, l’eau couvrant de trop le bruit autour. Rapidement elle sorti donc et se sécha avant de réenfiler sa tenue.
La jeune femme fit les tours de fenêtre pour voir les différents points de vu qu’elle avait de sa nouvelle « planque ». L’obscurité au dehors l’empêchait de voir quoi que ce soit. La fatigue attaqua sans prévenir et lassée, elle retourna sur le canapé, s’y roula en boule et ferma les yeux.


Plusieurs heures plus tard, des bruits se voulant discrets la tirait hors de son sommeil. L’obscurité presque totalement autour d’elle, rompu que par la lumière provenant du ciel étoilé, la pièce inconnue… Il était difficile de distinguer quoi que ce soit. Son sang s’affola quand elle cru voir un mouvement sur sa droite. Se tournant dans cette direction sur le qui-vive, droite sur ses jambes, c’est de derrière que vient pourtant l’attaque. Une main ferme et sans douceur se referma sur sa bouche et elle senti deux doigts cherchant à s’y incruster de force. Un autre bras l’empoigna pour les hanches, la privant de l’appuis du sol sous ses pieds. Battant des jambes sans pouvoir émettre le moindre son, elle mordit sans hésitation les doigts qui avaient passés ses lèvres sans sa permission. Dans un cri, l’homme les retira mais elle senti qu’il avait laissé un petit objet rond sous sa langue. Tisvin n’eut pas le temps de chercher à comprendre qu’un coup de poing s’abatis contre son ventre, réaction presque immédiate à la morsure. C’était donc œil pour œil, dent pour dent ? D’accord…

Au sol, Tsivin roula pour chercher dans l’obscurité la source de l’agression et vit une ombre foncer droit sur elle. Par reflexe, elle envoya d’emblée un coup de pied dans l’entre-jambe de l’homme et sauta sur lui, cherchant en vitesse une arme. En deux trois mouvements, elle trouva le contact froid qu’elle cherchait et s’en empara quand une main se referma sur son épaule, la tirant en arrière. Un petit cri de surprise s’échappa des lèvres de Tisvin. L’homme qu’elle avait frappé était pourtant sous elle deux secondes avant…
Le mouvement d’un nuage dans le ciel, lui accordant plus de lumière, répondit à sa question. Il n’y avait pas là un mais deux hommes contre elle. Dans un mouvement vague, elle poussa avec ses jambes, s’éloignant. Dans un &équilibre précaire, elle retira le cran de sécurité de l’arme et la pointa en direction de l’homme qui s’approchait à nouveau. Une demi-seconde pour viser et elle shoota dans un bruit qui lui perça les tympans. L’inconnu s’écroula, la balle logée entre ses yeux, mais Tisvin avait elle-même l’impression d’avoir reçu un coup sur la tête. Ca tournait, était-ce la détonation ?

Sonnée, elle ne vit pas le second se relever, du moins pas avant qu’il ne l’empoigne avec colère par le haut de sa robe, une main contre sa gorge, la plaquant avec force contre le mur à deux reprises. Les yeux clos, Tisvin sentait sa concentration s’évaporer… Le mur contre elle s’évanouit et pendant un mouvement d’air, il n’y eut plus rien. Plus le contact froid à nouveau dans son dos… Tournant douloureusement sa tête, elle regarda.. La table, elle était maintenant plaquée sur la table et il était là, au dessus d’elle, elle ne pouvait pas distinguer son visage. Elle devait le repousser.. Le flingue, où était-il ? Elle ignorait quand elle avait perdue la sensation de l’avoir entre ses doigts. C’était confus. Serrant les dents, elle ferma ses poings pour pousser contre les épaules de l’inconnu. Mais ses forces répondaient pas. Désespérée, elle chercha autour d’elle quelque chose, n’importe quoi, mais son cerveau même semblait se refuser à faire l’effort de regarder. Quelque chose clochait, son instinct le lui soufflait… Et elle ne pouvait rien contre.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 19 Fév - 21:46

Pourquoi l’avait-il laissé le suivre ? Une simple question dont la réponse serait pourtant difficile à admettre par le second des Devils. Du moins, la vérité. Il dirait sans aucun doute qu’elle n’était qu’une pauvre chose insignifiante et qu’elle ne représentait aucun danger. Vérité en soit mais pas véritable raison. En général, il était loin de laisser n’importe quoi entrer dans son quartier mais cette fille avait l’audace de le suivre sans même essayer de se cacher. Il voulait voir ce qu’elle allait devenir, faire, comment elle allait se débrouiller. Bref, il était étonnamment curieux au sujet de la jolie rousse. Alors, il n’avait pas bronché quand il s’était aperçut qu’elle le suivait. Pendant un cours instant il avait hésité à accélérer le pas, mais avait renoncé, laissant son sadisme de côté pour une fois.

Arrivé devant son immeuble, il entra et observa tranquillement de la grande baie vitrée de son appartement surplombant le quartier, la jeune femme entrer dans un immeuble un peu plus loin. Tant qu’elle était silencieuse, il lui laisserait jusqu’au lendemain avant d’aller lui faire connaitre les règles du voisinage. Ne pouvant s’empêcher de la trouver quelque peu contradictoire vu qu’elle avait refusé d’entrer chez les Devils si elle ne restait avec lui alors que tout ce qu’elle venait de faire était de s’installer seule chez les Devils sans leur permission. Suicidaire. Heureusement pour elle qu’elle avait rencontré Hawk quelques heures avant.

Prenant un livre, le même depuis bientôt deux ans, il l’ouvrit à la moitié pour en reprendre sa lecture. Lire, voilà une activité qu’il était surement l’un des seuls à avoir ici. Mais il fallait dire que les occupations du faucon était limité en dehors des diverses missions qu’il effectuait. Quand il n’avait pas de plan d’action à mettre en place, il était rare qu’il ait de la compagnie. Il n’était pas un de ceux qui aimait s’amusait avec certaine demoiselle présente sur Hell, ni de ceux qui aimait troquait tout et n’importe quoi au sein de partie de jeux de carte ou autre jeux de hasard. Les seules pauvres parties de carte qu’il faisait était avec Zero les jours où ce dernier souhaitait absolument le voir.

Lisant jusqu’à que la nuit soit complètement tombé, l’homme entreprit s’allongeant dans le grand lit qu’il disposait pour tenter tant bien que mal de dormir. Le faucon ne dormait jamais réellement. Ceci depuis toujours, il n’était pas capable de dormir profondément. Cela remontait à son enfance, à ce jour… Mais c’était plutôt pratique, il avait ainsi acquis la capacité à se rendre compte de tout ce qui se passait autour même lorsqu’il dormait. Tout, même ce qui pouvait se passer de l’autre côté de la rue…

C’est ce qui le réveilla. Un bruit de coup de feu, en plein milieu de la nuit, près d’ici, très près, trop pour qu’il ne puisse pas s’en préoccuper. Un rapide coup d’œil depuis la baie vitré lui indiqua des mouvements dans l’appartement en face, celui-là même où il avait rapidement aperçu la jeune femme rentrer un peu plus tôt. Soupirant, pestant qu’il avait bien dit qu’elle ne survivrait pas, il se leva malgré tout, prenant simplement une arme à feu et remettant une chemise avant d’aller discrètement éliminer la source de bruit de l’autre côté de la rue. Furtivement mais rapidement il traversa la rue puis monta les étages, veillant à écouter n’importe quel petit bruit pouvant indiquer un changement de situation. Arrivé à la source du bruit, la scène qu’il aperçut ne lui plut guère. Une silhouette au-dessus de ce qu’il semblait être Tisvin, un homme plus loin, certainement mort. Sortant de l’ombre, il n’hésita pas un seul instant avant d’abattre l’homme d’une balle en pleine tête, veillant simplement à ce que l’angle de la balle soit de sorte à ce que la jeune femme ne soit pas toucher si la balle ressortait. Attrapant le cadavre par le col, il l’envoya plus loin, prenant à peine le temps de regarder son visage, vérifiant s’il faisait partie du clan et si oui qui exactement ce genre d’ordure était. Une chose était sûre, Hawk n’acceptait pas ce genre de racaille chez lui.

Se penchant vers la jeune femme pour voir si elle n’était pas blessée, il se rendit rapidement compte qu’elle semblait dans un état second. Tapotant légèrement sa joue pour tenter de la réveiller, il croisa son regard qui malgré l’obscurité indiquait bel et bien que quelque chose n’allait pas. Fronçant les sourcils, le faucon alla fouiller les poches de l’homme, y retrouvant une boite de médocs, du GHB Ramassant cette saleté dans sa poche, il retourna vers Tisvin pour l’aider à se relever.

« Hey, Tisvin ! Allez lève-toi ! »

Pas certain qu’elle l’entende ou du moins ait même conscience de sa présence, il ne prit pas le temps d’attendre plus de quelques secondes une réponse. Attrapant la jeune femme par la taille, il passa son bras sous ses jambes et la souleva. Jetant un dernier coup d’œil pour vérifier qu’il laissait bien là deux cadavres, il reprit la direction de son propre appartement où il déposa la jeune femme dans son lit, lui laissant un verre d’eau et de quoi se nourrir lorsqu’elle se réveillerait alors que lui finissait sa « nuit » dans le salon. Il ne put s’empêcher de soupirer en pensant que maintenant qu’elle était là, qu’elle était parvenue par son insouciance à ses fins… Elle était chez lui, sous sa protection, du moins pour cette nuit. Pourquoi avait-il le pressentiment que ce n’était que le début ?



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Mar 21 Fév - 23:40

C'était comme glisser dans le vide en s'accrochant désespérément de toute ses forces à la première chose devant soi. Sauf que cette chose en question n'offrait là aucun support, aucune résistance, au contraire, elle la suivait dans sa chute. Il n'y avait rien pour s'accrocher, rien pour empêcher la vague de l'emporter loin de tout.. Et surtout loin d'elle même. Oui, elle se perdait, elle le sentait mais même cette conscience commençait à se noyer. Elle ne voulait pas de cet homme au dessus d'elle, mais ses forces l’abandonnaient tandis que son esprit s'empêtrait. Elle savait qu'elle devait réagir, mais ne trouvait plus comment faire cela. Une part d'elle, luttant, se savait en danger, mais elle restait totalement démunie.

Un bruit sourd et violant l'assourdit un instant et elle ferma les yeux dans l'espoir de s'en protéger. Sa joue, on touchait sa joue... Dans un effort qui lui demandait bien plus de concentration qu'il ne l'aurait dû Tisvin tourna son visage, rouvrant les yeux mais chercher à comprendre semblait si épuisant, elle referma ses yeux, sans réfléchir au visage qu'elle venait de voir.
Vaguement, elle eut conscience de mouvement pas loin, peut-être même près d'elle.

« Hey, Tisvin ! Allez lève-toi ! »

A la fois près et à la fois loin, comme entendue avec une sorte d'échos, ressentie avec distance... Mais Tisvin, c'était elle, ça elle savait. Se lever ? Elle ne savait pas pourquoi, mais il fallait le faire, c'était dit, c'était se lever qu'elle voulait, oui, sûrement.... Mais malgré toute sa bonne volonté, se mouvoir était au dessus d'elle-même, comme si elle restait privée de communication avec son corps.
Quelque chose s'effaça et tout devient plus bancal. S'y forçant, elle ouvrit les yeux pour apercevoir dans l'obscurité les marches d'un escalier, on partait, où que soit la destination et qu'importe d'où elle venait, c'était la seule déduction qu'elle parvenait à tirer de tout cela. Et le pire ? Cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Laissant son visage retomber au rythme des pas, elle rencontra un élément qui n'était pas elle. Vaguement, elle leva les yeux vers la silhouette qui la transportait dans la nuit avant de refermer ses yeux, se laissant emporter par la nouvelle vague qui l'amenait loin d'elle.



…. Où ? Où était-elle ? Son esprit confus et proche de la panique, lutant contre la toxine qui paralysait son cerveau, venait de parvenir à formuler cette question. Elle ouvrit les yeux dans l'obscurité d'un lieu inconnu. Partir. Elle avait conscience que ce qui perturbait son système était toujours présent et faisait toujours effet, mais il fallait lutter. Usant du peu de volonté qu'elle possédait, obéissant un instinct de survit élémentaire, elle repoussa les draps et se redressa. Le monde autour d'elle se mit à tourner et trembler tandis que le frottement du tissu lui arrachait un frisson étrange.
Relevant la tête, elle observa devant elle la vitre sombre, observant sans réellement voir. Puis lentement, le sens lui vient. Il faisait nuit. Elle ne reconnaissait rien autour d'elle et sans perdre de temps elle posa ses pieds nus contre le sol.
L'impulsion qu'elle mit pour se relever la fit tituber un peu plus loin. Les jambes en coton, elle devait faire appelle à toute sa volonté pour tenir debout. Jamais elle ne s'était sentie aussi étrange, c'était bien pire que tout les litres de boissons alcoolisés qu'elle avait pu insérer. Il fallait qu'elle se débarrasse de cette chose qui lui faisait cet effet.. Mais d'abord, sortir.

Titubant, elle se dirigea vers ce qui lui semblait être la porte. Appuyée contre le mur, elle chercha à l'ouvrir, s'y reprenant à plusieurs reprises, tremblante et presque incapable d'analyser correctement ce qu'elle voyait dans l'obscurité. La porte s'ouvrit et la jeune femme s'avança d'un pas supplémentaire, dans un effort de volonté, luttant pour pas juste se laisser glisser au sol.

Mais un obstacle se dressait en travers de sa « route », bien qu'elle n'avait pas encore déterminé la moindre trajectoire. Levant tant bien que mal sa tête pour apercevoir l'homme en face d'elle, elle essaya de réfléchir, mais sa tête était vide, privée de communication avec sa logique. Même son instinct semblait parti au loin, lui ayant juste laissé son unique ordre, celui de partir.
Le visage qu'elle distinguait lui disait quelque chose.. peut-être. Peut-être.. Mais pas de nom, alors comment pouvait-elle le connaître ? Où... ?

« ... Je sais pas.. Où je suis ? ..' sortir, plus sûr... »

Prononçer ses mots était un véritable challenge et sa tête protesta, lui tournant plus encore. Tisvin s'appuya contre le mur. Elle n'avait pas la moindre idée de pourquoi elle s'exprimait à voix haute au lieu de fuir. Elle n'arrivait même plus à déterminer où était le danger, ses sens et ses perceptions à eux seuls semblaient l'agresser, instables et non fiables.
Ses yeux s'étaient fermés le temps que la pièce arrête de tourner. Déterminée à lutter contre ce qui immobilisait son cerveau, elle releva son visage avec colère vers l'homme en face d'elle. Elle n'arrivait pas à penser, elle n'arrivait pas à se souvenir, ses sens désorientés étaient des ennemis mais elle voulait lutter, il y avait un danger quelque part, c'était obligé.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Sam 25 Fév - 15:06

Allongé sur le canapé, l’homme était retourné dans son sommeil léger et à l’écoute de tous aux alentours. Plus ou moins consciemment, il pensait à la jeune femme qu’il venait de recueillir sous son toit. La remettre dehors serait lui signer son arrêt de mort, il le savait, il en avait eu la preuve ce soir, elle était incapable de vivre seule dehors, la question n’était pas à se poser. La question était plutôt de savoir quoi faire et comment réagir. Hawk n’était pas le genre à accepter quelqu’un sous son toit, c’était contraire à tout ce qu’il était. Mais elle, ne semblait pas apte à aller autre part, refusant catégoriquement lorsqu’il lui avait proposé. Et maintenant elle était là, dans sa chambre… Il n’avait aucune idée de comment se passerait la suite et il détestait ça. Il n’avait pas le contrôle absolu…

Un bruit lui fit ouvrir les yeux. Elle était réveillée. Elle se déplaçait même, difficilement à en juger par le bruit de ses pas mais elle bougeait. Se relevant, le faucon se dirigea vers sa chambre sans savoir ce qu’il allait dire ou faire. Tout ce qu’il savait c’est qu’elle devait être désorientée et perdu dans cette pièce qu’elle ne connaissait pas. Il se retrouva en face d’une Tisvin qui n’en tenait pas long. Comme il s’en doutait, elle devait être paniquée. Paniquée par le fait de ne pas savoir où elle était mais également par les effets qu’avait la drogue sur elle. Les effets semblaient s’amoindrir mais n’avait pas pour autant disparu.

« ... Je sais pas.. Où je suis ? ..' sortir, plus sûr... »

Hawk la fixait. Sortir était de loin l’option la plus dangereuse qu’elle avait mais il se tut. Il se tut pour le moment mais s’il y avait bien une chose dont il était certain c’est qu’elle ne sortirait pas d’ici tant qu’elle n’aurait pas retrouver ses capacités mentales et physiques à 100%. A ce moment-là, si elle voulait partir, elle était libre, en attendant, il la gardait sous son aile. Pestant mentalement contre lui à cette idée, il se promit que c’était bien la première et dernière fois qu’il le ferait. Il n’écouta pas la petite voix au fond de lui qui lui murmurait qu’il était bien naïf s’il pensait ça… Faire en sorte de la garder en vie ce soir pour la jeter dans la fausse au lion demain matin ? Autant la laisser mourir de suite, elle souffrirait surement moins grâce à la drogue, non ? C’était idiot et bien naïf à croire qu’il agirait ainsi. Il n’était ni idiot et n’agissait pas sans intérêt, bien sûr qu’il laisserait Tisvin vivre ici si c’était encore ce qu’elle désirait. Il y aurait des conditions, beaucoup de condition, mais il accepterait… Il n’était juste pas encore prêt à admettre d’avoir changé d’avis et encore moins admettre être prêt à passer un marché avec la jeune femme pour lui assurer sa protection.

« Tu es en sécurité ici Tisvin.»

Il n’était pas certain de pouvoir la toucher sans lui faire peur, il se contenta de s’approcher plus prêt et de lui montrer la chambre où il venait d’allumer la lumière.

« Tu peux dormir ici, personne ne viendra. »

L’observant, il devinait qu’elle devait avoir du mal à comprendre ce qui s’était passé. Peut-être même qu’elle ne le reconnaissait pas, et lui dire ou non son nom ne changerait rien, il ne lui avait pas donné auparavant. Bref, ils semblaient légèrement dans une impasse dont le faucon allait devoir se tirer seul en vue de l’état de la jolie rousse.

Passant outre ses principes, il posa sa main sur l’épaule de la jeune femme pour la pousser en douceur vers le lit.

« Tu as été droguée, c’est pour ça que tu ne te sens pas très bien. Les effets diminuent déjà, tu iras mieux demain matin, en attendant tu devrais simplement dormir. »

Il prit une couverture pour la mettre sur les épaules de Tisvin en attendant qu’elle décide de se recoucher. Il savait très bien qu’il ne la forcerait pas même si cela n’aurait pas été d’une grande difficulté. Il espérait juste qu’elle ne fasse pas une crise de panique ou un autre truc du genre. Il n’était déjà pas des plus à l’aise dans cette situation, alors si en plus il devait gérer une crise d’angoisse… Elle allait vite commencer à dépasser les limites sans même avoir réellement bien définit ce qu’elle serait si elle restait dans les parages.

« Tu veux quelque chose ? Tu as de l’eau et de quoi manger à côté du lit, je suis dans la pièce à côté. Tu n’as rien à craindre ici.»

Aider, protéger, prendre soin… Tant de chose qu’il n’avait jamais à faire, et qu’il était loin de savoir comment faire. Ce n’était pas quelque chose qu’il avait appris, c’était même à l’opposé des enseignements qu’il avait reçu durant toute son adolescence. Quand on vous apprend à tuer, on ne vous apprend absolument pas à protéger quelqu’un.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Mar 6 Mar - 22:14

Une petite voix au fond d’elle lui soufflait de rester prudente vis-à-vis de l’homme en face d’elle, de faire preuve de méfiance car elle n’était pas en position de force. Elle n’était pas non plus dans un état normal, c’était dangereux, même si ce visage lui rappelait vaguement quelque chose.

« Tu es en sécurité ici Tisvin.»

Ici ? C’était où ici ? Elle regarda autour d’elle, sans reconnaître les lieux qu’il lui montrait. Tenir debout était épuisant, pourquoi ne pouvait-elle pas juste disparaître d’ici ? Ou faire disparaître tout les dangers ? … Elle les cherchait sans parvenir à les identifier pleinement. Mais peut-être qu’il n’y en avait pas ? Il avait dit qu’elle était en sécurité…

« Tu peux dormir ici, personne ne viendra. »

Elle aurait du se poser des questions, elle le savait. Mais dormir lui paraissait une bonne option, comme si le fait de prononcer ce mot avait placé sur ses épaules un poids de sommeil énorme. Pourtant, elle était incapable d’agir, marcher jusque là lui avait demandé trop d’efforts, le brouillard qui embrumait son esprit reprenait le dessus.

Vaguement elle l’écouta parler sans chercher à comprendre ce qu’il disait, c’était trop compliqué, trop fatiguant. Elle s’assit et serra contre elle la couverture, sans même prendre conscience qu’elle n’était pas là une minute avant. Une nouvelle fois, son regard parcouru la chambre, toujours incapable de la reconnaître.

« …… Tu n’as rien à craindre ici. »

Elle observa l’homme avant de remonter ses jambes sur le lit et recula pour s’appuyer contre le mur. Attrapa les extrémités de la couverture, elle replia ses jambes contre elle et s’enferma sous le tissus chaud. Puis, cherchant enfin à faire comprend qu’elle avait écouté, qu’elle acceptait ce qu’il disait, elle hoche sa tête en lui jetant un dernier coup d’œil. Ereintée, elle appuya sa joue au sommet de ses genoux et ferma les yeux, se laissant emporter sans penser à rien.

[ … ]



Elle émergea lentement. Dans un froncement de sourcil, elle nota la position inconfortable dans laquelle elle avait dormi. Sa nuque lui tirait et son cerveau était lessivé, comme si elle avait bu la veille jusqu’au trou noir. A la différence près que son estomac allait bien, qu’elle se sentait bien plus fraiche physiquement et, point important, elle était certaine de ne pas avoir bu la moindre goutte d’alcool.. Pourtant elle avait beau chercher, sa mémoire lui semblait vierge d’information depuis des heures et des heures. Pointer le dernier souvenirs qu’elle avait était compliqué.
Mais elle avait d’autres questions pour s’occuper, la première étant de savoir où elle était. Repoussant la couverture, elle observa autour d’elle la chambre dans laquelle elle se trouvait. Les bâtiments visible depuis la bais-vitrée qui recouvrait tout une arrête du mur ne lui semblaient pas connus. Les draps et les murs non plus. Elle fouilla le sol du regard à la recherche de sa paire de chaussure, en vain. Allons-y pour pied nus dans ce cas… Un coup d’œil à ses pieds abimés par la marche d’hier et quelques fragments lui revinrent, la douche dans cet appartement.. Elle ne savait trop où. Elle ne pouvait rester là indéfiniment. En se détachant du mur, elle grimace et passa les doigts dans sa chevelure, tâtant avec précaution la bosse à l’arrière de son crâne, sans parvenir à se l’expliquer. Enfin, elle aperçu le verre d’eau et la nourriture, posés sur la table de chevet à côté d’elle. N’osant pas toucher au sucre au fromage et au raisin, pourtant si tentant mais sans doute rare sur Hell, elle ne résista pas à voler une gorgée d’eau.. ça passerait inaperçu et ça manquerait à personne non ? Elle fit un effort pour pas chercher à vider le verre d’un trait.

Se glissant hors du lit, elle passa ses doigts sur son visage et dans ses cheveux, histoire d’arranger autant que possible son apparence. Puis, toujours sans souvenir de la soirée, elle s’avança vers l’unique porte et en actionna discrètement la poignée, avant de jeter un coup d’œil à la pièce en dehors.

Ça semblait être un appartement, entouré de grandes bais-vitrés, la pièce donnant sur une sorte de salle à manger avec à son extrémité un salon. Il ne lui fallu pas longtemps pour remarquer l’homme dans la pièce, il était plutôt de ceux qui attire facilement le regard, naturellement avec une forte présence. Il l’observait, c’était inutile de chercher à prétendre de pas avoir ouvert la porte.
Elle ouvrit plus la porte de traversa sans gène la pièce pour se diriger vers son hôte. Elle n’était pas du genre vouloir se miniaturiser, trop habituée à un monde où n’importe qui se faisait écraser, elle s’était construite son assurance de fer. Non pas qu’elle cherchait à prétendre à une force qu’elle n’avait pas, mais au moins elle ne serait pas de ses gens qui doutaient en permanence.

Elle s’arrêta à une distance qu’elle jugea correcte. Elle se souvenait maintenant sans difficulté l’avoir rencontré le soir d’avant.

« Hum.. Je… C’est chez toi ici ? Je suis désolée si je t’ai embêté.. C’est sympa le logement et tout.. »

Elle aurait aussi bien pu dire qu’elle n’avait aucune idée de ce dont elle parlait, ni de pourquoi elle était là. Elle connaissait assez son corps pour savoir parfaitement qu’elle n’avait pas eut de rapport avec qui que ce soit au corps de la nuit, ce qui était en soit déjà rassurant.
Fouillant toujours sa mémoire, elle se souvient qu’il avait clairement expliqué le jour d’avant qu’il avait clairement refusé sa présence après qu’elle lui est demandé sa protection.

« Je crois que je dois y aller… Je te dois quelque chose avant de partir ? Je veux dire, pour.. ce que tu as fais pour moi ? »

Comment elle avait finit là, c’était toujours obscure mais il était tout aussi claire qu’il ne devait pas l’embêter plus, à chacun sa liberté. Cependant, elle voulait s’assurer de ne pas partir en ayant abusé de son hospitalité et sans payer ses dettes.


Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Tisvin le Dim 19 Aoû - 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Jeu 8 Mar - 17:14

Allongé sur le canapé du salon, l’homme avait réfléchit toute la nuit à comment gérer cette situation. La solution était plutôt évidente, l’accepter et la proposer à vive voix à la demoiselle serait bien plus difficile. S’il la laisser ressortir avec le peu de débrouille et de connaissance du terrain et de combat qu’elle avait, il était certain de la retrouver morte dans quelques jours, ou pire chez l’ennemi – de par sa propre volonté ou non – ce qui serait dangereux s’ils se prenaient le plaisir de torturer la jeune femme pour lui faire cracher les informations qu’elle pourrait avoir. Pas grand-chose c’était certain, mais bien trop pour que le faucon puisse lui permettre de retrouver une liberté totale sans prendre quelques précautions. En général, il suffisait de proposer une vie ‘tranquille’ dans le quartier pour garantir le silence. Sauf que Tisvin avait déjà refusé. Il ne craignait pas réellement qu’elle parle d’elle-même, c’était bien l’idée de torture pour la faire parler qui le dérangeait. Bon déjà, il n’aimait pas ce genre de méthode bruyante et sale, sa grande maniaquerie. Mais même, maintenant qu’elle était là, il se sentait responsable. Voilà, c’était bien plus ça le problème. Il l’avait gardé en vie. Lui, le faucon, avait permis à ce chaton perdu de vivre, alors c’était sa responsabilité, elle était de sa responsabilité et il le savait, il le sentait. Pourquoi cherchait-il pendant des heures la solution qu’il connaissait déjà au moment où il a pris la décision de la porter de l’appartement d’en face, à celui-ci ? S’il ne s’était pas senti responsable d’elle, il l’aurait laissé là-bas, au milieu des deux autres cadavres, ne s’inquiétant pas de ce qu’elle pourrait ressentir en se réveillant dans ce bazar le lendemain.

Il finit par tomber dans son sommeil habituel, léger mais reposant. La solution était claire et il trouverait un moyen de justifier son changement d’opinion sur le moment, il n’était pas non plus du genre à vouloir se prendre la tête trop longtemps pour trouver une solution appropriée, l’instinct était bien souvent une meilleur option.

Il eut le temps de faire une rapide ronde avant que la jeune femme ne se réveille. Le faucon avait toujours été matinal. Il dormait peu pour dire vrai, mais ça lui suffisait. Il n’était pas de ceux qui ont besoin de huit heures de sommeil pour bien se porter, entre trois et cinq heures lui suffisait amplement. C’était bien pratique et ça rendait les journées plus productives. Lorsqu’il revint, il vérifia qu’elle dormait avant d’aller prendre une douche et d’attendre qu’elle se réveille, assit sur le canapé, un livre à la main. Il prit rapidement le temps de mangeait un peu, il n’aimait pas cuisiner. Point problématique de Hell, les livreurs et traiteurs à emporter n’étaient pas un service encore développé dans le coin. Il entendit de suite quand la jeune femme immergea du lit. Dans le silence que plus d’un trouverait effrayant, le faucon entendant chaque bruit venant troubler sa sérénité. Il aimait quand il n’y avait aucun bruit et pariait fortement que ça serait difficile à maintenir à présent. Il la fixa lorsqu’elle ouvrit la porte. Pas trop insistant, il ne voulait pas l’effrayer, mais ne pouvait passer pour une bonne âme pour autant. Il était Hawk, le démon après tout, son regard, aussi neutre soit-il, laissait toujours paraitre une lueur de ce que beaucoup prenait pour de l’agressivité.

« Hum.. Je… C’est chez toi ici ? Je suis désolée si je t’ai embêté.. C’est sympa le logement et tout.. »

Il hocha légèrement la tête. Oui, c’était bien chez lui. Il attendit de voir si elle avait des questions sur la soirée de la veille. Elle devait forcément en avoir, restait à savoir si elle oserait les poser.

« Je crois que je dois y aller… Je te dois quelque chose avant de partir ? Je veux dire, pour.. ce que tu as fait pour moi ? »

Il continua de la fixer quelque seconde. Même si elle avait voulu lui donner quelque chose en compensation pour l’avoir sorti des salles mains de l’homme de hier soir, elle n’avait rien, qu’allait-elle offrir ? Il passa outre ce détail, ne le relevant pas.

« Assieds-toi. »

Le ton de sa voix ne laissait pas place à la discussion, pourtant il n’avait pas eu la volonté d’y donner la force d’un ordre. A croire que c’était naturel. Il attendit. Qu’elle prenne place en face de lui dans le fauteuil lui donnant certainement une place pas tout à fait confortable… Ce n’était pas volontaire, il n’avait après tout pas dit où elle devait s’assoir. Elle pouvait très bien venir se placer sur le canapé à ses côtés.

Il ne prit pas de suite la parole, laissant planer un long silence. Il aimait le silence et y trouvait le calme dont il faisait part dans chaque situation. Il ne pouvait cependant ne rien dire, il prit la parole sans prévenir après l’avoir longuement détaillé du regard.

« Tu peux rester ici. »

Développer. Même s’il savait qu’il ne pouvait s’arrêter à cette simple phrase, le fait même de devoir développer l’ennuyait au plus haut point. Il n’était pas bavard.

« J’accepte que tu restes là, de te protéger et de t’apprendre à te débrouiller ici. Ce ne sera pas facile et je suis assez stricte quant à la façon dont vivre, mais si tu penses pouvoir me suivre – et si c’est toujours ce que tu veux – alors très bien. Je t’accepte ici. Tu pourras te considérer comme mon apprenti. »

Ah oui, au fin fond de cette méditation nocturne, il avait décidé qu’apprenti faisait mieux que protégée. Une histoire de fierté peut-être ? Il n’était pas encore tout à fait capable d’admettre se sentir responsable de quelqu’un au point de l’accepter chez lui pour éviter qu’elle se fasse croquer par plus gros qu’elle dès qu’elle passera le pas de la porte du grand appartement de Hawk.




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Sam 10 Mar - 23:41



L’interrogeant du regard, elle ne détourna pas les yeux tandis qu’il la fixait. Elle fut surprise de sa réponse mais se contenta de lever un sourcil légèrement interrogateur. Ce n’était pas vraiment une invitation polie, plutôt une indication non négociable, ça se sentait… Mh sans doute voulait-il qu’elle s’assoit pour parler plus calmement d’une contre-partie ? Elle n’avait pas grand-chose, c’était un fait, mais peut-être pouvait-elle lui être utile ?

Du regard, elle balaya le salon puis dans un hochement de tête, se dirigea vers le fauteuil en face de lui. La jeune femme s’assit sur l’accoudoir, joignant ses pieds nus au sol tandis qu’elle croisait ses mains refroidis par la nuit entre ses cuisses.
Elle l’observa la détailler puis détourna poliment les yeux, attendant qu’il se décide à parler. Pourtant, elle n’affichait pas une mine gênée par cette analyse. Cela pouvait paraître étrange, mais elle avait apprit à s’habituer aux regards des autres sur elle. Pour l’instant celui là n’avait rien d’insultant, il fallait juste attendre la fin de elle ne savait trop quoi. Elle le fit en fixant un point incertain. Quand il se décida à parler enfin, elle posa son regard sur lui au moment même où il entrouvrait les lèvres, par instinct.

« Tu peux rester ici. »

Les yeux de la jeune femme se figèrent en même temps que son cœur. Elle ne s’attendait pas à ça, tellement pas. A vrai dire, elle s’attendait plus à ce qu’il lui demander d’aller à un endroit pour remplir une tâche. Ou même qu’il lui demande d’autres services, après tout c’était un homme et son temps d’observation pouvait prêter à confusion.
Il avait pourtant été clair hier, elle en était sûre. Elle avait du mal à saisir le pourquoi de ce revirement. Etait-ce lié à ce qui s’était passé cette nuit ? … Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour qu’il en vienne à changer d’avis sur une décision qu’il avait annoncé si fermement ? Il ne semblait pourtant pas être de ceux qui changer d’avis de façon irréfléchi. En fait, rien chez lui ne semblait irréfléchi.
Ne sachant que répondre, elle détailla son visage, cherchant à l’analyser.

« J’accepte que tu restes là, de te protéger et de t’apprendre à te débrouiller ici. Ce ne sera pas facile et je suis assez stricte quant à la façon dont vivre, mais si tu penses pouvoir me suivre – et si c’est toujours ce que tu veux – alors très bien. Je t’accepte ici. Tu pourras te considérer comme mon apprenti. »

Il semblait mesurer chaque mot et dénier le prononcer. Comme si le plus court était le mieux. Mais faire claire aussi pour continuer de faire court. Elle attendit encore, pour être sûre qu’il ne s’agissait pas là d’une plaisanterie.
Puis, elle laissa échapper un sourire. Comme une enfant à qui on aurait annoncé une bonne nouvelle. Le calme froid et distant de l’homme en face d’elle ne pouvait strictement rien face au soulagement qui venait de l’assaillir. Le stress de Hell était bien plus fort qu’elle ne l’avait présumé et il semblait y mettre un terme, comme si enfin les choses allaient pouvoir être plus simple. Essayant de contenir ce soulagement, elle mordit sa lèvre et hocha sa tête.

« Je veux toujours. »

Elle ne demanda pas pourquoi. C’était futile, inutile et il n’avait pas l’air d’aimer les choses inutiles. Ce qui était important c’était qu’il venait d’accepter.

« C’est quoi les conditions ? Et les règles à respecter ? »

Elle savait parfaitement qu’on avait rien sans rien et pour qu’une co-existance se passe au mieux, des règles claires étaient nécessaire. Elle ne voulait pas faire capoter la chance de survit qu’il lui offrait.

« Oh et.. Je dois t’appeler comment ? »

Elle ne lui demandait pas son prénom, elle savait bien qu’elle n’aurait qu’un pseudo au mieux. Elle l’observait, plongeant ses yeux bleu-grisé par ses lentilles, sans la moindre hésitation. En face d’elle, il n’y avait qu’un parfait inconnu avec une promesse d’avenir mystérieuse et aux conditions sûrement conséquentes. Mais elle n’hésiterait pas, c’était sa chance de survit ici. Qu’importe ce qu’il faudrait faire en échange, elle y était prête. Son existence sur terre l’y avait sûrement préparé.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Lun 9 Avr - 17:43

« Je veux toujours. »

Les mauvaises langues diraient surement qu’il avait espérée qu’elle ait changé d’avis. Il n’en était rien, au contraire même, il n’avait pas perdu du temps à réfléchir à quelque chose d’inutile. Il hocha la tête, confirmant lui-même sa décision.

« C’est quoi les conditions ? Et les règles à respecter ? »

Il était bien de voir qu’elle n’était pas naïve et comprenait d’ors et déjà qu’il y aurait des conditions et des règles à respecter.

« Oh et.. Je dois t’appeler comment ? »

Il la fixa un petit moment. Il était vrai qu’il lui devait bien un nom. Ici comme dans l’autre monde, le faucon avait le même nom. De toute manière, il n’avait plus utilisé son véritable nom depuis sa quinzaine année et encore, ce n’était que son maitre qui le connaissait.

« Hawk. »

Regardant vaguement autour, il estima rapidement les différentes règles qu’il allait imposer à la jeune femme. Il n’avait pas vécu avec quelqu’un d’autre depuis un moment et encore plus longtemps sous sa « véritable » identité. Habiter avec quelqu’un en tant qu’un quelconque rôle n’était pas la même chose. La seule expérience de « colocation » qu’il avait véritablement était avec son maitre… Il y a bien longtemps donc.

« Personne ne vient ici. Jamais. »

Bon, il était peu probable qu’elle se fasse des amis sur Hell, mais sait-on jamais. Il n’acceptait personne dans l’appartement, quel qu’il soit. Elle était déjà une exception, jamais il n’en ferait une deuxième, point.

« Pas de bruit, pas de saleté, pas de bazar. »

Oui, il était maniaque et il n’aimait absolument pas le bruit. Pas le plus facile à vivre certainement, mais c’était son choix à elle.

« Entrainement tous les jours. Je n’accepte aucune plainte, aucune excuse. Si tu veux vivre ici, tu devras te plier à ce que je te dis de faire, obéir aux ordres. Tu devras te lever tôt le matin pour un entrainement, tu pourras prendre une pause le midi et le soir. Les nuits seront courtes. »

Et encore, les siennes l’étaient plus. Il ne l’obligerait pas dans un premier temps à venir faire des rondes dehors avec lui. Peut-être plus tard si elle se débrouillait bien, pour la confronter aux difficultés de la rue.

« Il te faudra des habits un peu plus propices aux entrainements. »

Détaillant la robe de la jeune femme des yeux, elle n’était pas des plus adaptés aux entrainements qu’il allait faire subir à la jeune femme, le pire était sans aucun doute les chaussures dont il l’avait vu chaussé hier soir mais elles avaient disparus… Fronçant légèrement les sourcils, il en vint à se demander si elle avait d’autres affaires que ça… Plusieurs personnes étaient déjà arrivé ici sans rien, ce ne serait pas un gros problème, il pourrait toujours se débrouiller pour trouver quelques trucs pour elle, mais c’était moins pratique. Et quelque chose disait à Hawk que la jeune femme était assez difficile.

« Tu as d’autres affaires quelque part ou c’est tout ce que tu as ? … Tu as perdus tes chaussures ? »

90% de chance qu’ils doivent aller les récupérer dans l’appartement d’en face ? Au moins il en profiterait pour faire le ménage, deux corps qui trainent c’était sale, en les sortant, Hawk laisserait à Hell la tâche de faire le nettoyage.




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 22 Avr - 19:26

Il pesait chaque mot qu’il pouvait dire, elle le sentait. Il n’était pas du genre à parler pour ne rien dire, ça ne faisait aucun doute pour elle. Mais ce qui était le plus étrange chez lui c’était sa façon de la regarder. Elle n’y décelait pas le genre de lueur intéressée comme souvent, ou critique, évaluant et sous évaluant, tentant de lui donner une valeur. Pas un de ses imbéciles qui la regardait et lui donnait d’emblé une valeur qui n’avait pour but que de les faire se sentir mieux vis-à-vis d’eux même. Rôle qu’elle acceptait habituellement, il était plus facile de faire ce que l’on voulait en étant mal évalué. Mais dans le cas présent, elle n’était pas capable de déterminer sur quoi il basait son jugement, ni ses critères, encore moins son avis… Elle n’était même pas certaine qu’il soit en train de l’évaluer.

« Hawk. »

Hawk… Elle n’avait pas la moindre idée de ce que cela pouvait bien signifier. Etait-ce un mot anglais ou un vrai prénom ? D’ailleurs d’où venait-il ? Occidental c’était sûr à 99% mais après.. ? C’était certainement pas ses connaissances en langue ou géographie qui allait l’aider, c’était ça d’avoir arrêté si tôt les cours… Et son petit doigt lui disait que Hawk ne serait pas directement disposé à répondre à ce genre de question futiles. Tant pis elle attendrait. Elle suivit rapidement son regard autour d’eux, en profitant pour observer la pièce pas encore familière.

« Personne ne vient ici. Jamais. »

Affirmation ou ordre ? Un peu des deux ? Vu ce qui suivit, c’était juste le début d’une liste de fait à respecter.

« Pas de bruit, pas de saleté, pas de bazar. Entrainement tous les jours. Je n’accepte aucune plainte, aucune excuse. Si tu veux vivre ici, tu devras te plier à ce que je te dis de faire, obéir aux ordres. Tu devras te lever tôt le matin pour un entrainement, tu pourras prendre une pause le midi et le soir. Les nuits seront courtes. »

Au fur et à mesure, elle hochait la tête, acceptant les différents éléments un par un. Rien d’irraisonnable pour l’instant dirait-on. Bien sûr, elle n’avait encore aucune idée de ce à quoi il pouvait penser en parler de se plier à ses ordres. Mais elle était sûre de pouvoir endurer pas mal de chose et pour le reste il faudrait s’y faire. Elle y gagnait un toit, une formation et une protection. Soit une augmentation de… 200% ? de ses chances de survit ici bas.

« Il te faudra des habits un peu plus propices aux entrainements. »

Elle reposa son regard sur lui, dans un regard plus froid qu’avant. Ses vêtements ? Un point plutôt sensible. Ils faisaient partis de son orgueil, peu important jusqu’où elle avait pu tomber bas ses dernières années, ça avait toujours était dans une jolie tenue. C’était important pour elle, comme la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher quoi qu’il arrive. Elle baissa les yeux sur sa robe. Elle ne voyait pas où était le problème, elle était un peu moins propre qu’hier mais sinon elle restait jolie et mettait ses jambes en avant. Il devait manquait de goût en matière de mode. Mais on parlait de sa survit là… Dans un léger hochement de tête, plus septique, elle consentie tout de même à cette règle bien qu’elle doutait que sa tenue pose réellement problème.

« Pour les entrainements. »

Oui pas n’importe quand non plus, elle ne savait pas ce qu’il entendait par plus propice mais elle ne tenait pas à ressembler à rien du tout.

« Tu as d’autres affaires quelque part ou c’est tout ce que tu as ? … Tu as perdus tes chaussures ? »

Soudainement mal à l’aise face à ses pieds nus et habimés, elle les frotta discrètement l’un contre l’autre, espérant en partis les cacher. Après tout, même quand elle travaillait en tant que stripteaseuse, elle gardait toujours ses chaussures. Les notions de pudeur dépendaient bien de chacun.
Fouillant dans sa mémoire, Tisvin essaya de recoller un à un les morceaux de la soirée, cherchant ses derniers souvenirs clairs.

« J’ai laissé mes chaussures à côté du canapé.. en face ? »

A moins qu’il ne soit pas rentré réellement dans cet appartement là hier soir, que c’était ailleurs et dans ce cas elle n’avait plus aucune idée de là où ils se trouvaient actuellement. Pas grave, de toute façon elle n’avait aucune chance contre lui alors autant choisir de s’en remettre en tout confiance… Ou presque, garde un semblant de prudence ‘Vi.

« J’ai quelques valises avec moi, j’ai les es caché avec de partir de là où j’étais hier. »

Quelques, façon de parler. Techniquement une valise, un gros sac et un sac à main. Mais si on prenait en compte que sa valise lui arrivait presque à la poitrine…
Elle se leva à sa suite quand il lui annonça qu’on commencerait par ça pour aujourd’hui.

Retourner dans l’appartement d’en face fut étrange. Il y avait plusieurs objets de renversés et les deux cadavres témoignaient de ce qui avait du se passer… Mais elle n’en gardait aucun souvenir. Elle n’avait pas vu leur visage, c’était donc deux parfait inconnu mais tout de même… Elle n’était jamais revenu sur un lieu où quelqu’un en rapport avec elle avait été tué. Serrant ses bras contre sa poitrine, elle regarda Hawk les sortir, pas à l’aise. Même sur terre, elle n’avait jamais cherché à masquer ses traces, se contentant de disparaître le plus vite et le plus loin possible sans être vu. Une fois mort, ce que devenait les victimes ne la regardait plus. Revenant à la réalité, Tisvin se rendit près du canapé et glissa ses pieds dans ses chaussures. Elle était plus à l’aise ainsi, comme si elle retrouvait son assurance en même temps que sa fausse taille. Elle retournait se cacher derrière leur protection. Ce qu’il fallait faire aujourd’hui, elle le ferait avec ses chaussures ci. Elle aurait tout les jours qui suivraient pour oublier les cloques à ses pieds.

Une fois en bas de l’immeuble, la jeune femme vérifia que son bandage tenait autour de sa cuisse avant de suivre les pas de Hawk jusque leur point de « rencontre ». Une fois là bas, elle regarda autour afin de retrouver le chemin.

« Oh, c’est par là ! »

Le ton enjoué, essayant tout de même de ne pas parler trop fort, elle était ravie de reconnaître la route qu’elle avait suivit hier. Durant l’heure qui suivit, elle entreprit de retracer à l’envers le chemin fait la veille, hésitant parfois sur un carrefour ou deux, essayant de se fier à des points de repères pas toujours évident.

Enfin, elle retrouva le vieux quartier dans lequel elle avait dormi plusieurs soirs d’affilés. Pas vraiment calme, elle avait entendu plus d’une fusillade durant ce labs de temps et certains cris témoignaient que même quand c’était « silencieux » ce n’était pas sûr. Loin du cadre classe du quartier où Hawk semblait vivre.

La jeune femme rousse s’arrêta devant une bâtisse de vielle briques rouge dont la porte avait été condamnée de l’extérieur par des planches et des clous. Qu’importe, elle avait utilisé une fenêtre un peu perché et pas très grande pour y entrer. Sans faire de chichi concernant la poussière et la boue, elle poussa une caisse de bois sous la fenêtre en question et se hissa jusqu’au rebord, posa ses fesses avant de glisser ses jambes à l’intérieur et de disparaître à leur suite. Elle atterrit au milieu de l’escalier et attendit quelques secondes que Hawk la rejoigne. Sans mot dire, elle grimpa les quatre étages pour le mener jusqu’à un grenier fans lequel quelques meubles avaient survécus, un lit miteux, une table, quelques chaises et une commode.

« Je vais les sortir, tu attends ? »

La jeune femme se dirigea vers un poteau rond près du mur, comme il y en avait à chaque coin de la pièce. En bois mais bien lissés, moins épais pour ceux centraux que ceux aux extrémités. Ce n’était pas bien différent des barres au club de strip’ et encore moins que les différents supporte d’assouplissement au club. Sans se déchausser et en quelques mouvements, la jeune femme monta sans peine le long du pilier, enroula ses jambes autour une fois en haut, le temps de repousser une des planches du plafond. Puis elle disparu au dessus. Se fiant uniquement à la lumière qui filtrait à travers les planches retirées, elle retrouva ses bagages un peu plus au centre et retira les planches à côté. Elle jeta un coup d’œil à Hawk de là.

« Je peux te les passer ? »

La valise pesait son poids et seule elle aurait du la laisser tomber au sol. Elle l’accompagna et essaye de la retenir jusqu’à ce que Hawk l’ait en main. Vient ensuite un sac bien remplis qui trouvait pourtant place sans peine sur la valise roulante. Elle garda son sac à main pour elle, remit en place les planches et retourna à barre qui lui avait permis de monter. Une fois encore, elle effaça la preuve de son passage et se laissa glisser au sol.

« Voila, j’ai tout ! »

Elle lui sourit. Quoi, il n’avait jamais précisé dans les règles qu’elle devait voyager léger après tout et elle n’était absolument pas prête à laisser quoi que ce soit ici. Décidée, elle plaça le sac sur sa valise, il faudrait bien que quelqu’un la tire jusque l’appartement de Hawk et elle avait l’habitude de s’occuper elle-même de ses affaires.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Lun 9 Juil - 16:19

Il l’observait sans broncher, ne relevant pas ses paroles qu’il jugeait sans intérêt. Il ne prenait que les réponses, les affirmations qui avaient un minimum d’utilité pour lui. Savoir comment elle s’habillerait en dehors des entrainements, c’était tout sauf ses affaires.

« J’ai laissé mes chaussures à côté du canapé.. en face ? J’ai quelques valises avec moi, j’ai les es caché avec de partir de là où j’étais hier. »

Hochement de tête. C’était à s’en douter quoique tous n’étais pas aussi chanceux d’avoir ‘quelques valises’ à balader avec eux en étant nouvel arrivant. Il nota que cette information restait à vérifier mais c‘était tellement évident qu’il n’en voyait pas l’utilité pour le moment. Il verrait ça un autre jour si l’humeur lui en venait, il avait tellement confiance en son instinct qu’il le prenait comme une vérité absolue. Allant dans l’immeuble d’en face, il prit les corps des deux hommes morts le soir d’avant et les descendit, vérifiant d’un simple coup d’œil que Tisvin suivait bien et avait mis quelques chose au pied. Il prit les devant, l’emmenant ensuite jusqu’au lieu de leur rencontre. Elle prit ensuite la tête pour le guider jusqu’au lieu où elle avait laissé ses valises. Arrivé devant le lieu en question, il la regarda, à moitié surpris sans rien laisser paraître pour autant, rentrer par une fenêtre. Lançant un coup d’œil à la porte condamné, il se demanda un instant combien de temps elle pourrait lui résister. Certainement pas très longtemps mais bon, le plus simple serait de suivre la jeune femme. Elle n’avait pas pris le chemin le plus simple mais dans sa situation ce n’était finalement pas si étonnant. Le faucon s’amusa intérieurement de la situation, se demandant depuis quand il préférait la solution « bourrin » à celle de la discrétion. Passant après elle par la fenêtre, il était curieux de voir où elle avait réussi à cacher ses affaires. Il la suivit encore quelque instant jusqu’à un grenier.

« Je vais les sortir, tu attends ? »

Il hocha simplement la tête. Attendant sans rien demander. Il ne montra pas le moindre signe d’étonnement lorsqu’elle se hissa le long d’un pilier. Observant tout même, il nota l’utilité que ça pouvait être dans le futur après son entrainement. Elle pourrait peut-être devenir un espion. A voir.

« Je peux te les passer ? »

Sans répondre, il s’approcha et attrapa la valise qu’elle avait en main. Etonnant qu’elle ait réussit à la hisser la haut. Peut-être avait-elle plus de force qu’elle n’y paraissait ? … Ou elle avait trouvé u moyen plus malin de le faire. Il opta silencieusement pour cette possibilité sans le lui demander directement. Pour l’avoir eu agrippée sur son dos, elle n’était pas très costaud, aucuns doutes la dessus. Suivit un sac assez important et un plus petit, elle était chanceuse d’avoir pu amener tout ça avec elle… Partait-elle en voyage avant d’arriver sur Hell ? Peut-être qu’elle fuyait quelque chose ou quelqu’un. Plutôt probable oui en effet.

« Voilà, j’ai tout ! »

En son for intérieur, le faucon ne put s’empêcher de penser un « heureusement » bien caché. Prenant la valise sans prévenir, il laissa juste le sac à main à la charge de sa propriétaire. Descendant les escaliers, il passa devant la fenêtre sans ralentir, s’arrêtant devant la porte d’entrée, il l’ouvra d’un coup violant. Passer la fenêtre avec ces bagages auraient été plus long et pas besoin de discrétion ici. Par contre, il préférait ne pas trop trainer dans les parages, n’aimant pas particulièrement se balader tranquillement à découvert encombré comme ils étaient. Il gardait les valises de Tisvin tout le long du chemin, jugeant être plus rapide qu’elle avec.

« Reste pas trop à la traine derrière. »

L’endroit n’était pas particulièrement dangereux mais mieux valait prévenir que guérir, surtout tant qu’elle n’aurait pas appris à se défendre seule. Et ceci ne viendrait qu’après plusieurs heures d’entrainements. Choisissant le chemin le plus rapide, il optait ainsi pour les commencer le plus vite possible.




[pas très long sorry ><]


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Jeu 9 Aoû - 21:31

Quoi qu’il est pu penser de son chargement – elle n’avait aucun doute sur le fait que des pensés devait bien le traverser – il n’en laissa rien paraître. Autant pour lui, parfait pour elle, pas de reproches, pas de soucis. Finalement leur cohabitation serait peut-être plus simple que ce qu’elle avait crains aux premiers instants ? Peut-être que derrière les allures dures il ne serait pas contraignant ? Il faudra tout de même qu’elle vérifie… Connaître les limites d’une personne, sa tolérance, ses réactions en cas d’excès, c’était primordial, cela comptait pour elle parmi les techniques de survie. Elle ne pouvait pas choisir la façon dont elle devait être pour augmenter ses chances d’être appréciée si elle ne récoltait pas un minimum d’information, elle ne pouvait pour l’heure opter pour des stratégies de bases.

Sans doute plus par soucis pratique que par galanterie –oui elle l’imaginait plus avoir un penchant pour le pratique, efficace et non contraignant-, Hawk prit en charge sa valise. La jeune femme lui emboita le pas, l’observant tout en cherchant déjà à essayer de lui imaginer un portait, dessinant les premières caractéristiques importantes. SI la plupart était gribouillées au crayons gris dans son esprit, une ou deux était déjà écrite avec une encre plus fixe bien que pas encore indélébile. Elle avait côtoyé assez d’homme pour savoir que beaucoup de chose pouvait se nuancer et parfois de façon surprenante, crée de fort contrastes.
Plongée dans ses pensées, Tisvin sursauta en silence devant le choix de sortie de Hawk. Oui, pourquoi pas, ça évitait de se battre pour faire passer les valises à travers la fenêtre. Dehors, elle lui emboita le pas, un peu à la traine.

« Reste pas trop à la traine derrière. »

Tisvin releva la tête et l’hocha inutilement, ne voyant que le dos de Hawk. Sagement, elle trottina légèrement derrière lui pour réduire la distance avant de reprendre sa marche à une allure plus soutenue. Depuis combien de temps était-elle dans ses chaussures ? Assez pour savoir que ses ampoules devaient déjà avoir été percées… Mais son petit doigt lui dit que Hawk ne trouverait sans doute pas ça drôle qu’elle lui demande d’ouvrir son sac à chaussure ici pour en changer. Pas plus qu’il ne devait avoir envie de parler vu sa façon de marcher devant. Elle le suivit en silence.

Il n’emprunta pas le même chemin qu’à l’allée et elle ne tarda pas à perdre le sens de l’orientation. Le sang dans sa jambe se remettait à battre, la douleur s’installait, lentement mais sûrement, un peu plus à chaque pas. Sans se plaindre ni changer de rythme, s’appliquant à toujours lever la jambe de la même façon, Tisvin continua de le suivre. Quand une tache rouge apparu au travers de son pansement, la jeune femme réajusta simplement sa façon de tenir son sac à main, de sorte à ce qu’il masque cela.

Sans qu’elle ne puisse dire comment, il les ramena jusque son appartement, plus rapidement que le temps mit à l’allée et sans croiser âme qui vive. A sa suite, elle grimpa l’escalier, ses pieds criant silencieusement que c’était un crime de marche autant de temps et autant de jour avec cette paire de chaussures, pendant que son protecteur se chargeait seul de monter les valises.

Une fois en haut, la jeune femme regarda à nouveau autour d’elle, observant cette pièce qui allait l’accueillir avant de revenir vers son hôte et protecteur.

« Je dormirais où ? Et il y aura un endroit où je pourrais poser mes affaires ? L’entrainement on le commence aujourd’hui ? »

Tout en parlant, elle jeta un rapide coup d’œil pour s’assurer que son sac masquait sa jambe, faisant mine de regarder le sol.
Lui jetant un coup d’œil, elle en avait assez vu pour savoir que parler n’était pas sa passion première.

« Promis j’arrête bientôt l’avalanche de question, ça doit être le changement d’air. Par contre… Tu as de quoi manger quelque part ? »

Oui, l’air de rien, son ventre commençait à crier famine après cette marche, elle n’avait avalé que de l’eau ce matin avant de partir.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Second
◗ Messages : 102
◗ Jetons : 145
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Mer 15 Aoû - 15:35

Non le faucon n’aimait pas parler, non il préférait tout faire pour garder l’endroit aussi calme qu’un sanctuaire, non il détestait encore plus être harcelé de question. C’était en grande partie la raison qui l’avait poussé à ne jamais avoir qui que ce soit dans ses pates dans cette vie comme dans l’autre. Alors, quelle était déjà la raison d’avoir pris la jeune femme à ses côtés déjà ? Non il était loin d’avoir la mémoire courte, ni de douter de ses décisions, ni même d’imaginer avoir fait une erreur à ce sujet… Non il était sûr de ce qu’il faisait et n’avait certainement pas besoin de bousculer son quotidien plus que monotone depuis qu’il vivait ici… Non. Il n’en doutait pas une seule seconde, même quand de retour à l’appartement la jeune rousse recommença avec de nouvelle question. Le faucon redoutait qu’elle en ait malgré tout encore beaucoup… C’était le cas quand on débarquait sur Hell.

« Je dormirais où ? Et il y aura un endroit où je pourrais poser mes affaires ? L’entrainement on le commence aujourd’hui ? »

Il la fixa sans répondre dans un premier moment. Il allait devoir interdire plus de deux questions d’affilés, un tel flot n’était pas permis.

« Promis j’arrête bientôt l’avalanche de question, ça doit être le changement d’air. Par contre… Tu as de quoi manger quelque part ? »

Il était plutôt rare d’entendre l’homme rire en mode naturel, pourtant il en eut vaguement l’envie. Moqueur certes, il ne l’imaginait pas arrêter ses questions d’ici tôt, elle semblait bien lancée pour ça.

« Tu peux dormir là où tu étais ce matin en te réveillant, c’est la première porte à droite dans le couloir. Tu pourras garder cette chambre et y mettre tes affaires. J’ai des choses à faire aujourd’hui, tu te reposeras, on débutera l’entrainement demain matin à la première heure, en attendant soigne ta jambe, je ne tolèrerai aucune plainte pendant les exercices. »

Il fit une pause le temps de se remémorer s’il avait été ou non chercher de la nourriture la semaine dernière. Les repas sur Hell étaient pas très copieux pour la majorité des habitants, par chance, il se trouvait être assez haut placé, de ce fait il ne manquait en général de rien. Mais manque de chance pour la jeune femme, l’homme mangeait que lorsqu’il avait le temps ou que c’était vraiment nécessaire. Matin avant de partir et soir avant de dormir, viande séchée, fruit voir café, rien de plus. Pourtant de mémoire, les placards ne devaient pas complètement être vide.

« Il doit y avoir de quoi manger dans le frigo, pas grand-chose. Je te montrerais plus tard où aller chercher de la nourriture, ce sera tes premières missions en solo. »

Sortie de n’importe quelle autre bouche, ça aurait été clairement une plaisanterie, pourtant venant de Hawk, ça n’en avait vraiment pas l’air. Sérieux au possible, il ne plaisantait pas. Il estimait juste que les forces de Tisvin ne lui permettraient pas de s’occuper d’autre chose tant qu’elles étaient dans l’état actuel.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Devil Race Soldier
◗ Messages : 433
◗ Jetons : 844
profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   Dim 19 Aoû - 11:28

La communication, ce n’était pas son truc à lui, ça se sentait. Mais il restait tolérant, Tisvin trouverait vite le bon équilibre entre son besoin de sociabilité et… L’asociabilité de Hawk ? Oui ça sonnait bien. Tout dans l’appartement indiquait qu’il y vivait effectivement seul. Pourquoi faisait-il exception pour elle ? Un besoin pas tout à fait conscient de contact humain ? Pas besoin de réfléchir à la forme pour l’heure, c’était déjà peu probable… Après tout si il avait eut des besoins « rapproché », il aurait pu se servir hier ou même ce matin, d’après le point de vue de la jeune femme. Après ses années à travailler comme hôtesse, plus grande chose ne pouvait l’étonner à ce niveau là. Mais il y avait peu de chance qu’il est pensé ça, au mieux un besoin très enfoui de changer de la routine ou de la solitude, un peu comme un homme en ville achète un animal de compagnie ? Peut-être…
Mais plus probable, il avait du trouver une utilité… Directe ou à venir ? Elle l’ignorait mais elle surveillerait jusqu’à avoir trouvé. Elle espérait juste que ça ne serait rien de trop contraignant ou à ses dépends.

« Tu peux dormir là où tu étais ce matin en te réveillant, c’est la première porte à droite dans le couloir. Tu pourras garder cette chambre et y mettre tes affaires. J’ai des choses à faire aujourd’hui, tu te reposeras, on débutera l’entrainement demain matin à la première heure, en attendant soigne ta jambe, je ne tolèrerai aucune plainte pendant les exercices. »

Attentive, Tisvin hocha la tête. Elle héritait de la chambre de qui ? Elle ne savait pas trop et même si l’envie de poser la question lui brulait les lèvres, elle essaya de se retenir. Même si le visage de Hawk n’avait pas exprimé une soudaine envie face à ses questions, elle doutait qu’il les apprécies pour autant. Cela attendrait donc. L’idée du repos lui sembla bonne. Elle pourrait enfin prendre une douche, se changer… le luxe qu’elle n’avait pas beaucoup eut ses derniers jour malgré le bain de la veille… La veille, la douche, les bruits la réveillant... En face. Vaguement, des pièces détachées de la soirée réapparaissaient. Mais ce n’était pas le moment.
Sans rien dire, elle nota que malgré ses airs rebutés de solitaire, il ne devait tout de même pas être un égocentrique, il avait réussit à noter pour sa jambe malgré le fait qu’elle avait tenté de la lui cacher. Pour ce qui était des plaintes il n’avait rien à craindre, elle doutait fortement qu’un entrainement puisse être pire que ce par quoi elle était passée par le passé. Intensif ? Elle n’en doutait pas en revanche.

« Il doit y avoir de quoi manger dans le frigo, pas grand-chose. Je te montrerais plus tard où aller chercher de la nourriture, ce sera tes premières missions en solo. »

Un grand sourire apparu sur les lèvres de Tisvin. Ici, c’était vraiment bien. Non seulement elle allait avoir un toit, de quoi se laver et de quoi manger, une protection et une formation, mais en plus, il ne la mettait pas au rebu d’après ses dires. Premières missions solo ? cela voulait dire qu’il y en aurait d’autre n’est-ce pas ? Peut- être que cette fois-ci elle n’avait pas coché la case « objet de décoration » ? Elle avait vraiment bien fait d’insister pour vouloir aller qu’avec lui, il semblait différent des biens de hommes qu’elle connaissait. Pas très enclin à se rapprocher pour l’heure, mais c’est pas grave, ils auraient tout le temps pour devenir ami plus tard. Elle saurait le convaincre, elle avait pas été dans le « relationnel humain » pour rien non plus. Son entrain était revenu, effaçant la fatigue de la marche.

« Super ! Je vais aller ranger mes affaires alors, tu peux aller faire ce que tu as à faire, je sera sage ici c’est promis ! »

Sa bonne humeur devait sans doute être difficile à comprendre mais Tisvin ne s’en préoccupait pas trop. La nouvelle d’entendre parler de missions la réconfortait et elle pensait vraiment avoir tiré la bonne pioche.

« Je vais prendre une douche avant de voir ce qu’il y a manger, je peux n’est-ce pas ? »

Attrapant ses valises, elle le tira vers sa nouvelle chambre. Elle en extrait ses affaires de douche avant de refermer avec soin sa valise et de la caser dans un coin de la pièce. En ressortant de la chambre, Hawk n’était déjà plus là.
L’hôtesse trouva facilement la salle de bain et s’y enferma à clé. Tout d’abord, désinfecter à nouveau la plaie. ‘Vin retira le bandage et prit le temps de le rincer à l’eau. Elle le plaça sur le rebord de la fenêtre pour sécher, avec le beau temps sur Hell et l’épaisseur de la bande, ça ne devrait pas prendre trop de temps.
Elle savoura enfin le plaisir de prendre une véritable douche sans avoir à trop se soucier de l’extérieur, un bon shampoing, tout pour repartir se de bonne base. Dieu que l’odeur de ses savons lui avait manqués.
Maquillage, coiffage, quel plaisir d’avoir enfin ce luxe et elle ne s’en priva pas. Une fois tout termina, elle vérifia derrière elle et laissa la salle bain exactement dans le même état qu’elle l’avait trouvé, impeccablement propre, veillant à ne pas y laisser un cheveux. Quelque chose lui soufflait que vu l’état de propreté de l’appartement, Hawk n’aurait pas apprécier de le retrouver changer.

Tisvin rangea tout dans sa chambre et fouilla dans son sac à main pour en sortir les herbes qu’elle avait ramassé en chemin les derniers jours. Direction la cuisine, elle les rangea en même temps qu’elle remis « en place » ce qui était à la tête de « son » lit le matin.
Elle se permit de fouiller les placards, découvrant la cuisine avec curiosité. Elle se coupa un bout de pain pour apaiser sa faim puis fit la liste des ingrédients se trouvant ici. Très jeune, elle avait appris à gérer la nourriture chez elle ; sa mère était trop soule pour faire à manger ou les courses, son père travaillait pour leur permettre de vivre, la petite Jia Lin avait donc cherché par ses propres moyens. Résultat ? Elle trouvait toujours un plat à faire et savait parfaitement marier les aliments. Choisir un plat à faire lui prit quand même un peu de temps, ne connaissant pas tout les aliments mais elle fixa son choix.
Quand le soir commença à tombé, le repas était chaud et la table était mise. La jeune fille s’assis sur une chaise, genoux repliés contre sa poitrine attendant sagement, comme promis. Elle avait même résisté à l’envie de fouiller tout l’appartement pour en savoir plus sur Hawk. Sage. Pour l’instant.
La porte de l’entré finis par s’ouvrir et Tisvin se releva. A son entré dans la pièce, Tisvin lui offrit un grand sourire et annonça d’un air joyeux :

« Le repas est prêt ! »

Lui tournant le dos, elle fila attraper le plat pour le mettre sur la table et lui servit son assiette.


[ Nouvelle tenue ] + [ Repas ]


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



profil +


MessageSujet: Re: Matter of Survival [pv Hawk]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matter of Survival [pv Hawk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» coloration (hawk)
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» Rendez-vous avec la justice [Red Hawk et Spoiler]
» ★ Darkness will always be there, no matter what we do... ★
» Pendaisons au clair de lune [PV Dark Hawk]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Failling Rain ::  :: North Side ;-